Victoire d'Ott Tänak (Hyundai) au Rallye d'Ypres - Automag.fr

Victoire d’Ott Tänak (Hyundai) au Rallye d’Ypres

Ott Tänak a-t-il enfin trouvé ses marques chez Hyundai ? Arrivé au sein de l’équipe coréenne en 2020, auréolé du titre mondial décroché la saison précédente avec Toyota, l’Estonien n’avait remporté que deux courses en deux ans. Loin de ses standards avec la Yaris (dix en deux saisons). Mais Tänak est en train de renouer avec cette cadence de folie. Après la Sardaigne et la Finlande, il vient d’ajouter ce dimanche une troisième victoire à son tableau de chasse cette année, la dix-septième de sa carrière, en s’imposant sur le goudron belge de la région d’Ypres.

Même s’il continue de critiquer sa i20 Rally1, il semble s’en accommoder. « On ne s’attendait pas à gagner ici, ni en Finlande d’ailleurs mais on y est arrivé même si je ne me sentais pas super à l’aise avec la voiture, commentait-il sur la ligne d’arrivée. Les résultats commencent à venir, même s’il y a encore beaucoup de choses à améliorer et de travail. »

En bagarre avec Thierry Neuville puis avec Elfyn Evans une fois son équipier sorti de la route vendredi après-midi, le pilote Hyundai n’a pas eu un instant de répit. Comme en Finlande, où Kalle Rovanperä l’avait harcelé jusqu’au bout, il a roulé à bloc pendant trois jours, sans se poser de question. Ça tombe bien, c’est dans ces conditions-là qu’il est le meilleur et cela lui a permis de conserver 5 » d’avance sur Elfyn Evans.

Rovanperä garde une marge conséquente

Avec ce troisième succès cette année, Tänak est en train de prendre l’ascendant en interne sur Thierry Neuville, au palmarès 2022 toujours vierge. Il s’installe aussi dans le baquet du dauphin de Rovanperä mais sans rêver pour autant puisque, malgré le crash du Finlandais vendredi, l’écart reste conséquent : 72 points d’avance pour ce dernier, vainqueur de la Power Stage, alors que quatre rallyes restent à disputer.

Sixième place au général et victoire en WRC2 pour Stéphane Lefebvre et sa Citroën C3 Rally2. (Citroën Racing)

Vice-champion du monde ces deux dernières années, Elfyn Evans court lui aussi toujours après une victoire cette saison. Il termine deuxième pour la quatrième fois en six rallyes, mais il lui manque ce petit quelque chose qui faisait sa force en 2020 et 2021. Intérimaire chez Toyota cette année, Esapekka Lappi enchaîne un deuxième podium consécutif, son troisième de la saison.

Consolation pour les pilotes français : ils sont deux sur le podium de la catégorie WRC2 avec la victoire de Stéphane Lefebvre, assortie d’une extraordinaire sixième place au général grâce au carnage dans les rangs des Rally1, et la troisième place de Yohan Rossel, tous deux avec des Citroën C3 Rally2.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *