Formule 1 - Absent du calendrier 2023, le Grand Prix de France prêt à rebondir et jouer l'alternance - Automag.fr

Formule 1 – Absent du calendrier 2023, le Grand Prix de France prêt à rebondir et jouer l’alternance

Lewis Hamilton s’était dit « soufflé » par l’accueil reçu et l’ambiance dans les tribunes du Grand Prix de France à l’arrivée de l’épreuve, le 24 juillet dernier au Castellet. La confidence vibrante du septuple champion du monde de Mercedes n’avait été qu’une parmi d’autres dans un concert de louanges. Mais on le sait, cela n’a pas suffi. L’édition 2022 était la dernière prévue dans le contrat liant le Groupement d’intérêt public – Grand Prix de France et les autorités commerciales de la Formule 1, et elle n’aura pas de prolongement dans l’immédiat.

Regardez la Vuelta en direct sur Eurosport

Grand Prix de France

« Les deux Mercedes ont devancé une Red Bull à la régulière, ça marque un avant et un après en 2022 »

26/07/2022 À 06:36

Le Grand Prix de l’Automobile club de France a été le tout premier de l’histoire de la course automobile, en 1906, mais « l’histoire ne suffit pas », justifie Stefano Domenicali, le président de Formula 1, dans les colonnes de L’Equipe, ce jeudi. Ni le statut de seul circuit de F1 2022 ayant reçu la certification environnementale 3 étoiles de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Une notion pourtant importante dans un monde moderne de plus en plus éco-responsable.

Objectif 2024

Stefano Domenicali l’a reconnu : avoir une date au calendrier du championnat du monde est surtout une question d’argent, à l’heure où les nouveaux entrants sont capables de verser plus de 50 millions d’euros par an au titre de « prix du plateau ». Dix ans de suite, comme Las Vegas.

Jeudi, le GIP – Grand Prix de France a réagi à l’annonce de Stefano Domenicali, en indiquant sur Twitter : « Après le succès important de son édition 2022, le Grand Prix de France, Formula 1 et l’intégralité des parties prenantes du Grand Prix continuent de travailler ensemble sur la présence de cet événement dans le calendrier dans les années à venir, et notamment sur un système d’alternance. »

Par « système d’alternance », le Grand Prix de France entend une présence une année sur deux. Dans son interview à L’Equipe, Stefano Domenicali se déclare prêt à instaurer ce principe de rotation qu’il appelle de ses vœux. Au plus tôt à partir de 2024.

Grand Prix de France

« L’erreur de Leclerc vient peut-être aussi d’un surcroît de pression de Red Bull »

26/07/2022 À 06:35

Grand Prix de France

« Ferrari fait trop d’erreurs pour encore y croire, Verstappen peut conduire le coude à la portière »

26/07/2022 À 06:35

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *