Formule 1 2023 | Cheval rampant... Christian Horner refuse de diriger Ferrari et Mercedes éconduit Mattia Binotto - Automag.fr

Formule 1 2023 | Cheval rampant… Christian Horner refuse de diriger Ferrari et Mercedes éconduit Mattia Binotto

Formule 1 2023 | Cheval rampant… Christian Horner refuse de diriger Ferrari et Mercedes éconduit Mattia Binotto

L’après-Mattia Binotto n’est pas simple à gérer. A moins que la Scuderia Ferrari n’attende le départ effectif de son futur ex-directeur, qu’elle a fixé à la fin de ce mois de décembre, pour annoncer le nom de son successeur.

Suivez la saison de biathlon en vous abonnant à Eurosport

Pendant que le nom de Frédéric Vasseur, actuel patron d’Alfa Romeo Racing, circule avec insistance pour remplacer l’Italo-suisse à Maranello, les spéculations continuent. Et la liste des candidats potentiels se réduit. Assez logiquement, Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, vient d’indiquer qu’il ne fallait pas compter sur lui. Pour deux raisons, au moins : il est bien là où il est, et Ferrari est un repaire trop instable pour travailler sur la durée et dans la sérénité.

Saison 2023

Maloney nommé pilote réserve chez Red Bull et AlphaTauri

IL Y A 18 HEURES

Pourquoi Vasseur ferait un bon remplaçant à Binotto chez Ferrari

« Ça va être le sixième directeur d’équipe depuis que je suis chez Red Bull », note l’Anglais, sur Sky Sports. Il a effectivement connu Jean Todt, Stefano Domenicali, Maurizio Arrivabene, Marco Mattiacci et donc Mattia Binotto comme patrons des Rouges depuis son arrivée à la tête de l’équipe autrichienne en 2005. Et de couper court à la rumeur en ajoutant : « Je suis bien trop impliqué dans l’équipe Red Bull, je suis là depuis le début et j’y suis très attachée. »

« Trop de porcelaine cassée »

Du côté de Mattia Binotto, une porte s’est aussi fermée même si on ne se fait pas de souci pour ce motoriste de formation, qui a aussi occupé le poste de directeur technique chez Ferrari. Il n’ira pas chez Mercedes, et c’est Toto Wolff qui l’affirme. L’Autrichien vient d’exclure définitivement cette hypothèse, qui n’en a de toute façon jamais été une.

Pérez derrière les Ferrari, Hamilton devant Russell : la grille type 2022

« Je pense qu’il y a eu trop de porcelaine cassée entre nous ces dernières années pour que ce soit possible, a tranché le directeur de Mercedes Motorsport, dans « Beyond The Grid », le podcast officiel de la Formule 1. Avec d’autres teams, je ne peux le dire. Assurément, Mattia comprend tout de la Formule 1 de l’intérieur et peut-être qu’il va trouver un rôle dans une équipe. Il y en a plein qu’il peut cibler. »

Le clash du V6 de Ferrari 2019

L’incompatibilité professionnelle entre Toto Wolff et Mattia Binotto remonte à l’affaire du moteur Ferrari de 2019. Cette année-là, la Scuderia avait boosté la puissance de son V6 avec une astuce non réglementaire. La tricherie n’avait jamais été avérée formellement par la Fédération internationale de l’automobile, mais elle était évidente pour la concurrence au vu des relevés d’accélération de la « rossa » sur les données GPS. La FIA y avait mis bon ordre, sans sanctionner Maranello, mais en passant un accord secret avec la firme italienne l’obligeant à revenir dans les termes réglementaires.

Ferrari avait perdu quelque 70 chevaux dans l’opération, et Mercedes était aussi sortie affaiblie de cette histoire. Toto Wolff avait indiqué que, pour suivre le rythme de développement effréné de Ferrari, il avait fixé des objectifs intenables pour ses motoristes. Qui, découragés pour plusieurs d’entre eux, avaient donné leurs démissions. Toto Wolff en avait tenu rigueur à Mattia Binotto, au point de ne plus lui adresser la parole pendant de nombreux mois.

Ferrari révèle sa 499P, l’hypercar de son grand retour au 24H du Mans

« Jeudi, j’ai croisé Mattia Binotto, il m’a dit que le moteur Ferrari de 2023 était une bombe », avait soufflé Günther Steiner, le directeur d’équipe de Haas, dans le paddock du Grand Prix d’Abu Dhabi.

Cette petite phrase qui fait peut-être froid dans le dos des rivaux de Ferrari est aujourd’hui la meilleure publicité pour Mattia Binotto.

Saison 2023

La FIA dévoile les circuits des six courses sprint

HIER À 11:46

Saison 2023

Alpine met en garde Gasly et Ocon

03/12/2022 À 13:48

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *