Une base de Peugeot 208 pour une future Alfa Romeo Mito ? - Automag.fr

Une base de Peugeot 208 pour une future Alfa Romeo Mito ?

Une base de Peugeot 208 pour une future Alfa Romeo Mito ?


L’Alfa Romeo MiTo pourrait enfin avoir une descendance ! La chose a été sous-entendue par Jean-Philippe Imparato, le nouveau directeur de la marque.

Alfa Romeo faisait grise mine jusque-là mais l’espoir renaît (un peu) depuis son rattachement à la galaxie Stellantis. Le constructeur pourrait redresser la barre dans les prochaines années. Cela passera par une multiplication de l’offre produits avec un nouveau modèle tous les ans, à commencer par le SUV Tonale dont le lancement est prévu en juin 2022. Et comme toutes les marques du groupe, le constructeur italien ne va pas échapper à l’électrification. La gamme devrait être entièrement électrifiée en 2024. Enfin, elle ne vendra plus aucun véhicule thermique en 2027. On dit bien aucun, seuls les modèles zéro émission auront droit de cité. En ce qui concerne les prochains véhicules, on sait déjà plus ou moins à quoi s’attendre pour l’un d’entre eux, nos confrères de Challenges rapportent en effet qu’Alfa Romeo envisagerait de faire renaître la citadine MiTo dont la carrière s’est achevée en 2018, après 10 ans de bons et loyaux services.

En thermique et en électrique

Une information qui n’est finalement pas très surprenante. Depuis la fusion Fiat-Chrysler Peugeot, les rumeurs allaient bon train concernant les possibilités offertes par un tel rapprochement. On sait que la Lancia Delta va par exemple renaître de ses cendres, il ne semblait pas étonnant qu’Alfa puisse donner une descendance à certains modèles qu’elle avait supprimé de son catalogue en reprenant les plateformes communes. En l’occurrence, la prochaine Mito reposerait sur la même plate-forme Peugeot 208 et Opel Corsa. Pas la nouvelle plate-forme STLA Small réservée, comme son nom l’indique, aux plus petits modèles du groupe dont l’introduction n’est pas prévue avant 2026. En conséquence de quoi la citadine italienne serait encore disponible en thermique (de la micro-hybridation semble envisageable cependant). Plus chic et plus sportive, elle ne devrait reprendre que les motorisations les plus puissantes. Une version zéro émission serait évidemment incontournable, ses cousines française et allemande disposent d’une telle variante. La présentation devrait intervenir courant 2023 si tout se passe bien. Affaire à suivre !

Publié le 21/10/2021 Mis à jour le 21/10/2021



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *