Skoda Fabia Vs Citroën C3 : le match des petites passé au crible

Skoda Fabia Vs Citroën C3 : le match des petites passé au crible

1. Design

Au moment de se renouveler, la Skoda Fabia gagne en muscles en un peu en rondeurs, sans arriver de ce côté au niveau de la joufflue Citroën C3. Leurs designs respectifs traduisent des philosophies différentes. La française assume ses rondeurs depuis la première génération et évoque la douceur que l’on doit ressentir à son volant lors de la conduite. La tchèque travaille pour sa part sa prestance en jouant d’arêtes et de courbes, de flancs marqués et d’ailes légèrement élargies. On reconnaît aisément le modèle, malgré une refonte esthétique totale. Les feux arrière passent ainsi à l’horizontale façon Octavia et l’ensemble se rapproche un peu plus de sa cousine, la Volkswagen Polo. Elle partage d’ailleurs sa base technique avec elle, la MQB-A0. Elle en profite pour s’allonger de onze centimètres à 4,11 m. Avec 1,78 m de large et 1,46 m de haut, elle est plus longue, plus large et à peine moins haute que la C3 mesurant respectivement 4 m, 1,75 m et 1,47 m.

C3 © Citroën

2. Vie à bord

Ces cotes extérieures se répercutent à l’intérieur avec une Skoda fidèle à sa réputation de voiture facile à vivre. La précédente n’était pas avare en espace, la nouvelle la surpasse sur le papier. Le coffre gagne même 50 litres de contenance, avec 380 litres, selon Skoda. Les 300 litres (valeur constructeur) de la Citroën sont battus. Mais cette dernière se rattrape par des sièges « Advanced Comfort » pour le moins accueillants. Les nouveaux habillages de sa planche de bord, en tissu ou encore en faux bois, apporte un peu de gaieté ou de chaleur mais il ressort de l’ensemble une qualité moindre et datée. L’écran central tactile et brillant de 7 pouces représente la seule touche techno de cet intérieur. Pas de quoi faire trembler la Fabia et sa dalle pouvant aller jusqu’à 9,2 pouces et son instrumentation digitale de 10,25 pouces. Sans compter un style plus harmonieux pour sa planche de bord, mêlant également tissu et habillage coloré.

Côté aspects pratiques, si la C3 propose au rayon des originalités, une dashcam intégrée en option, la Fabia est la reine dans le domaine. La dashcam n’est pas proposée mais une prise USB-C est intégrée au rétroviseur intérieur pour en faciliter l’installation. La porte conducteur cache un parapluie, la boîte à gants prévoit des rangements pour des cartes ou des pièces de monnaie ou citons encore les poches aumônières compartimentées pour caler un ou plusieurs téléphones portables. Les astuces, chez Skoda, on connaît.

Certes, la Skoda Fabia ne fait pas dans l'originalité à l'intérieur. Mais certains détails sont plutôt bien vus comme l'inscription "Fabia" qui apparaît sur la casquette d'instrumentation ou le textile habillant certaines parties de la planche de bord. Côté techno, elle surpasse sans difficulté sa rivale aux Chevrons.
Certes, la Skoda Fabia ne fait pas dans l’originalité à l’intérieur. Mais certains détails sont plutôt bien vus comme l’inscription « Fabia » qui apparaît sur la casquette d’instrumentation ou le textile habillant certaines parties de la planche de bord. Côté techno, elle surpasse sans difficulté sa rivale aux Chevrons.© Skoda

3. Les moteurs

La palette de motorisations est plus large sur la Skoda, avec des puissances allant de 65 à 150 chevaux quand la Citroën peut être équipée de blocs dont la puissance est comprise entre 83 et 110 chevaux. Mais celle-ci laisse le choix entre essence et diesel. Pour l’essence, le 1.2 PureTech se décline en versions 83 ou 110 chevaux, ce dernier étant disponible en boîte manuelle à six rapports ou automatique EAT6, douce et efficace, alors que le BlueHDI développe 100 chevaux et sert d’alternative pour ceux effectuant plus de kilomètres à l’année.

La Skoda Fabia répartit ses différents niveaux de puissance entre deux blocs. Le trois cylindres atmosphérique 1.0 MPI laisse le choix entre 65 et 80 chevaux, puis, sa version turbocompressée 1.0 TSI passe à 95 ch ou 110 ch qui voit sa transmission manuelle ajouter une vitesse pour atteindre les six rapports à moins d’être préférée en boîte automatique DSG à sept rapports. Le bloc de 150 chevaux est un quatre cylindres 1.5 TSI, uniquement proposé en association avec la boîte à double embrayage DSG7.

4. Les prix

Si on ne connaît pas les prix de la nouvelle Fabia, ils devraient rester fidèles à la tradition de la marque à rester contenus sous ceux de ses cousines du groupe Volkswagen. À savoir les Polo et Seat Ibiza. L’actuelle démarre à 15 690 € en finition Business et 16 910 € en finition Clever. C’est légèrement plus que la Citroën, vendue à partir de 15 600 € avec le niveau d’équipement Life. Peu fourni, mieux vaut lui préférer la finition Feel à 16 800 € minimum. C’est toujours moins que la citadine tchèque et également généralement moins que la plupart de ses concurrentes. À prendre en considération pour qui recherche le confort en priorité et s’attache peu au reste.

La Fabia, certes plus encombrante d’une dizaine de centimètres, ne les facturerait pas beaucoup plus cher si les tarifs n’évoluaient pas outre-mesure au moment de changer de génération. Ses multiples qualités à tous les niveaux ont tout pour avoir raison de la fraîchement redessinée Citroën C3 et peut-être même d’une majorité de ses rivales directes voire ses propres cousines…



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *