Nouvelle Skoda Fabia 2021 : tout ce qui change face à l’ancienne génération

Nouvelle Skoda Fabia 2021 : tout ce qui change face à l’ancienne génération

Après des semaines de teasing, la nouvelle Skoda Fabia a enfin tombé le masque ce mardi 4 mai. Mais notre curiosité n’était cependant plus si intense puisque la firme tchèque avait déjà dévoilé presque toutes les informations sur cette quatrième génération, allant jusqu’à publier un croquis assez précis de l’intérieur il y a quelques jours. Ne restait donc qu’à la découvrir à l’état brut et constater qu’hormis un style classique rappelant l’ancienne génération, les changements sont assez nombreux. Voici les 5 nouveautés principales qui démarquent cette Fabia 4 de son ainée.

1. Un gabarit en nette hausse

Ancienne Skoda Fabia © Skoda

Cela se voit au premier coup d’œil, la nouvelle Fabia est plus imposante que l’ancienne. Et cela se confirme sur la fiche technique. Ne cherchez pas, quelle que soit la mesure, la quatrième génération relègue son ainée à quelques longueurs. Avec 4,10 m de long, elle devient même la plus grande citadine du marché. Sans parler de l’empattement qui, s’il n’est pas “référence” puisqu’une Clio fait mieux, grandit beaucoup, annonçant une habitabilité appréciable à l’arrière. Il n’y a qu’en hauteur que la Fabia joue le statu quo afin de faire baisser au maximum son Cx, que Skoda annonce d’ailleurs comme le meilleur du segment (0,28). Le coffre, enfin, est promis 50 dm3 plus volumineux que l’ancien.

Modèle Longueur Largeur Hauteur Empattement Volume coffre
ModèleAncienne Skoda Fabia Longueur3,99 m Largeur1,73 m Hauteur1,47 m Empattement2,47 m Volume coffre330 dm3
ModèleNouvelle Skoda Fabia Longueur4,10 m Largeur1,78 m Hauteur1,46 m Empattement2,56 m Volume coffre380 dm3
Nouvelle Skoda Fabia © SkodaAncienne Skoda Fabia © Skoda

C’est peut-être à l’intérieur que la petite tchèque avait besoin d’un bon dépoussiérage. Non pas que l’ancienne présentation ne fut pas au niveau, mais son classicisme ne l’aidait pas à se démarquer, elle qui n’est déjà pas la plus désirée de la catégorie. C’est désormais le cas de cette Fabia 4, qui évoque certes à sa cousine Seat Ibiza fraichement restylée, mais qui marque surtout une vraie avancée face à sa devancière. La nouvelle présentation intérieure rappelle celle des autres Skoda récentes, avec un dessin plus moderne, des matériaux et des couleurs bien plus chaleureux dans les finitions hautes. Ce qu’il faut de numérique pour être moderne, sans basculer dans le tout tactile, la nouvelle Fabia semble trouver le juste milieu. De bonnes impressions à confirmer lors d’un premier contact.

3. Une technologie à jour

Pour la première fois, la Fabia hérite de la même plate-forme que les autres citadines du groupe Volkswagen. Une bonne chose pour les prestations routières, attendues au moins au niveau des cousines techniques, mais surtout pour la technologie embarquée et la sécurité, avec une architecture électronique à jour. Maintien dans la voie, avertisseur d’angles morts, conduite semi-autonome dans certaines conditions, assistant de créneau actif jusqu’à 40 km/h, jusqu’à 9 airbags dans l’habitacle : la Fabia 2021 n’a plus rien à envier aux autres et part sur la route avec les mêmes chances que ses rivales.

4. Le statu quo sur les moteurs

Pour survivre en 2021 et passer la norme Euro 6.d full, la Fabia avait déjà dû mettre à jour ses moteurs. Aucune surprise en découvrant l’absence de diesel dans la gamme de la nouvelle génération. Malgré l’intérêt qu’il représente encore pour les gros rouleurs en dehors des villes, Skoda n’avait aucune raison de le remettre dans sa citadine. Trois moteurs essence sont donc au choix : 3-cylindres 1.0 atmosphérique, 3-cylindres 1.0 turbo et 4-cylindres 1.5 turbo à désactivation de cylindres. Une gamme riche, plus riche même que celle de ses rivales et cousines avec des amplitudes de puissance plus marquées, la gamme allant de 65 à 150 ch. A noter que la Polo n’est pour l’instant pas assurée de recevoir le plus puissant de ces moteurs, ce qui prouve là encore que la Fabia n’est plus mise de côté.

5. Le break qui persiste

Illustration de la future Skoda Fabia break © L'Automobile MagazineAncienne Skoda Fabia break © Skoda

C’est un élément important : la nouvelle Skoda Fabia n’a pas fait de croix sur le break. Fidèle à sa volonté de proposer des voitures pratiques au quotidien, la firme tchèque a souhaité conserver cette carrosserie, faisant de sa Fabia “4” la seule citadine break du marché en France. Nous ne connaissons pas encore les caractéristiques de cette prochaine version, mais l’ancienne était plus longue de presque 30 cm que la berline, assurant une contenance de coffre inconnue de cette catégorie. En ajoutant un réservoir d’essence optionnel de 50 litres au lieu de 40, cette Fabia va contenter bien des rouleurs pragmatiques.



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *