Nouveau C3 Aircross : que vaut le SUV urbain de Citroën face à ses concurrents Renault Captur, Peugeot 2008, Nissan Juke et Hyundai Kona ?

Nouveau C3 Aircross : que vaut le SUV urbain de Citroën face à ses concurrents Renault Captur, Peugeot 2008, Nissan Juke et Hyundai Kona ?

Fraîchement restylé, le Citroën C3 Aircross adopte un nouveau visage plus sérieux, quelques équipements plus modernes, de nouveaux sièges, et c’est à peu-près tout. Est-ce suffisant pour inquiéter ses principaux concurrents ?

1. Citroën C3 Aircross

Citroën C3 Aircross restylé© Citroën

Le Citroën C3 Aircross est passé par la case restylage en tout début d’année. Un facelift assez important, notamment au niveau de la partie avant, mais qui est presque passé inaperçu avec la présentation quasi-simultanée des nouvelles C4 et C5 X. Pour le reste, nouveaux coloris, nouvel écran tactile de 9 pouces, nouveaux sièges Advanced Comfort, les évolutions sont peu nombreuses. Sur le plan technique, c’est le statu quoi. Il faut dire qu’il était plutôt bien né. Il fait toujours du confort son credo : suspensions et sièges (au maintien latéral toujours médiocre) sont au top niveau. Sa modularité est plutôt bien pensée. Ses tarifs n’en profitent pas pour grimper, et c’est une bonne nouvelle.

Les plus

  • Confort et aspects pratiques

Les moins

  • Nouveautés réservées aux finitions hautes (sièges Advanced Comfort, tablette 9 pouces)

2. Renault Captur

Renault Captur
Renault Captur© Christophe Congrega

Le Renault Captur peut compter sur un châssis plus rigoureux que le C3 Aircross, ainsi que sur une présentation plus moderne et soignée. Il propose également une gamme de moteurs plus large et, surtout, deux versions hybrides réussies, rechargeable ou non, qui plairont davantage aux entreprises et à ceux qui souhaitent rouler vert. Le Captur propose en revanche moins d’astuces à bord (sa banquette coulissante est d’un bloc) que son homologue Citroën. Enfin, s’il est correctement placé côté tarif en milieu de gamme, il démarre sensiblement plus haut, avec un prix de base fixé à 21 950 €.

Les plus

Les moins

  • Confort dégradé avec les jantes de 18 pouces
  • 3-cylindres un peu juste sur voie rapide

3. Hyundai Kona

Hyundai Kona
Hyundai Kona© Hyundai

Hyundai a fait de son Kona un véritable couteau suisse en lui octroyant une large palette de motorisations couvrant la majorité des énergies disponibles : essence, diesel, hybride et électrique. Le coréen peut donc recevoir des boîtes manuelle, automatique à double embrayage et même une transmission intégrale, rare dans la catégorie. Le Kona dispose d’un habitacle accueillant pour quatre adultes, mais il faut en revanche composer avec une qualité de finition moyenne, qui fait beaucoup appel aux plastiques durs. Il est à l’aise sur la route à défaut de se montrer engageant, et son amortissement fait dans le sec.

Les plus

  • Plusieurs choix d’énergie disponibles

Les moins

  • Confort ferme sur les versions thermiques
  • Qualité de finition assez basique

4. Nissan Juke

Nissan Juke
Nissan Juke© Frank Camuzat

Choisir le Nissan Juke, c’est avant tout vouloir sortir du lot et c’est ce qui a fait la fortune de la première génération. Assagi mais pas fade, le modèle actuel, lancé en 2019, mise toujours en priorité sur son physique pour séduire, sans négliger autant que son prédécesseur les aspects pratiques, notamment à l’arrière. Si elle ne fait pas référence, la qualité de fabrication est également meilleure, mais il est dommage que la planche de bord ne soit pas aussi originale que la carrosserie. Sûr mais pas fun à mener, le Juke n’offre pas le confort de son rival aux Chevrons et n’est décliné qu’avec un seul moteur de 117 ch.

Les plus

Les moins

  • Offre moteur très limitée
  • Assemblages corrects, sans plus

5. Peugeot 2008

Peugeot 2008
Peugeot 2008© Alex Krassovsky

Avec 4,30 m entre les boucliers, le Peugeot 2008 est l’un des gros bras de la catégorie. Pour certains, il représente une alternative convaincante à son grand (et cher) frère 3008. Même s’il n’est pas géant, son habitacle a de quoi taper dans l’œil des familles avec une spectaculaire planche de bord et une finition soignée. Au volant, l’engin (r)assure sans épater tandis que les tarifs élevés n’en font pas la meilleure affaire de la catégorie.

Les plus

  • Présentation intérieure de qualité

Les moins

  • Tarifs salés
  • Modularité quelconque



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *