Fiat 500e ou Mini Cooper SE restylée : laquelle choisir ?

Fiat 500e ou Mini Cooper SE restylée : laquelle choisir ?

Zapping Autonews Green BMW i Hydrogen Next : le X5 à pile à combustible en vidéo

Adaptées aux villes et modernes avec leur motorisation électrique, la Mini Cooper SE restylée et la Fiat 500e ont toutes les deux choisi de faire référence à leur passé avec des dessins néo-rétro qui rappellent la première génération de 1959 pour la britannique et la deuxième génération de 1957 concernant l’italienne. Une époque où elles mesuraient respectivement 3,05 mètres et 2,97 mètres. L’écart de taille et de style s’est légèrement accru avec le temps mais on perçoit encore cette similitude de philosophie entre les deux aujourd’hui. La Mini est maintenant plus nettement tournée vers le premium mais la 500 soigne sa carrosserie avec la même attention. On les compare en six points.

Design

Lancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Fiat 500eCredit Photo – Autonews

On retrouve encore de nos jours une taille plus compacte du côté de la turinoise et ses 3,63 mètres de long quand la Mini pointe à 3,85 mètres. Dans les deux cas, un format très contenu. Semblables dans l’esprit avec leurs phares ronds à l’avant et plus rectangulaires en position verticale à l’arrière, on trouve d’un côté une 500 très ronde et une anglaise plus dynamique avec un capot plat, un pare-brise vertical et des possibilités de personnalisation pouvant l’orienter vers un aspect sportif. Le traitement extérieur et l’attention portée aux détails donnent un ressenti haut de gamme chez l’une comme chez l’autre. Seuls les goûts personnels de chacun pourront les départager ici.

Victoire design : match nul

Ambiance intérieure

Ambiance intérieureLancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Mini Cooper SE restyléeCredit Photo – Autonews

Les différences sont plus sensibles à l’intérieur. La Fiat propose un habitacle très épuré, aérien avec un bloc de climatisation très fin, une tablette tactile flottante de bonne largeur et des formes douces pour la planche de bord. La finition haut de gamme et limitée “La Prima” apporte de la clarté avec une sellerie en “éco-cuir” beige et un volant bicolore. Cependant, les autres versions demeurent plus sombres.

En face, la Mini reste fidèle à la présentation intégrant un gros bloc central rond, où on trouve l’écran multimédia et un cercle lumineux d’ambiance, lié aux actions sur les diverses commandes du véhicule. Les tons noirs sont de rigueur mais elle se démarque réellement sur la qualité des matériaux employés, pour une finition très valorisante, à la hauteur de ses ambitions premium, unique pour un véhicule de ce gabarit. En comparaison, les plastiques durs de la 500 se remarquent et l’obligent à s’incliner.

Victoire ambiance intérieure : Mini Cooper SE restylée

Habitabilité, coffre

Habitabilité, coffreLancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Mini Cooper SE restyléeCredit Photo – Autonews

Dans un cas comme dans l’autre, on ne partira pas à quatre pour un long voyage. L’accès aux places arrière n’est pas aisé et une fois les sièges avant en place, les jambes des occupants de la banquette seront calées par les dossiers de ceux-ci. Mais les 22 cm de plus en longueur de la Mini l’aident un peu à faire mieux. Les surfaces vitrées sont plus importantes, l’assise plus inclinée et le bourrelet central maintiennent mieux les jambes et le buste et le pavillon plus droit permet de profiter des appuie-têtes. Ce qui n’est pas le cas dans la Fiat. La chute de toit touchera la tête des adultes avant les repose-têtes, qui ne serviront plus à grand chose, à part pour des enfants, qui seront les seuls à être vraiment à l’aise dans l’une comme dans l’autre.

Le coffre ne sauve pas la 500, puisqu’avec 185 litres devant recevoir le câble pour Wallbox, il fait moins bien que les 211 litres de la Mini et de son double plancher permettant de renfermer l’ensemble des câbles de recharge.

Victoire habitabilité : Mini Cooper SE restylée

Conduite

ConduiteLancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Fiat 500eCredit Photo – Autonews

En misant sur les sensations de conduite, la Mini permet de s’amuser avec une direction précise à deux niveaux de fermeté, une position basse aux réglages amples, un châssis vif et un moteur puissant de 184 ch et 270 Nm de couple pour des accélérations franches (0 à 100 km/h en 7,3 sec) et des reprises éclairs (80 à 120 km/h en 4,6 sec).

 

La Fiat 500, moins puissante avec ses 118 ch et 220 Nm, accélère moins fort (9 sec sur le 0 à 100 km/h) alors que la vitesse maxi est limitée à 150 km/h dans les deux cas. Mais son dynamisme n’a pas à rougir de celui de la petite britannique. Sa direction plus légère favorise plutôt la ville, où il est également plus facile de manœuvrer grâce à son accélérateur plus doux et sa taille inférieure. Il y a, de plus, un mode roues-libres alors que la Mini freine un minimum au lâcher d’accélérateur même sur le mode de récupération d’énergie le plus léger. Cette dernière aurait pu remporter cette manche, surtout qu’elle filtre mieux les vibrations de la route, mais les deux autos sont proches et la fermeté de suspension excessive de la Mini, plus encore que la déjà ferme italienne, la pénalise et offre la victoire à la 500.

Victoire conduite : Fiat 500e

Autonomie, consommations, temps de charge

Autonomie, consommations, temps de chargeLancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Mini Cooper SE restyléeCredit Photo – Autonews

Au départ, l’autonomie annoncée par le constructeur en cycle mixte WLTP donne un net avantage à la Fiat 500e et ses 320 km contre 234 km à la Mini Cooper SE. Après notre test d’une journée sur 130 km de parcours en région parisienne, on a pu les estimer à des chiffres plus réalistes de 197 km pour la Mini et 230 km pour la Fiat, qui a pourtant profité de températures légèrement plus favorables. Avec une densité de circulation plus grande lors de l’essai de la Mini, sa consommation moyenne était un peu plus élevée, à 14,7 kWh/100 km contre 14,1 kWh/100 km.

Les deux sont limitées à des puissances de charge de 11 kW en courant alternatif et 50 kW en courant continu pour la recharge rapide. La Mini fournit les deux câbles en série quand la Fiat demande 300 € pour celui dédié aux bornes publiques (sauf finition limitée “La Prima”).

Avec sa batterie plus petite de 28,9 kWh de capacité nette (32,6 kWh bruts), la Mini réclame moins d’attente pour la recharge que la Fiat 500e et sa batterie de 37,3 kWh nets (42 kWh bruts). 13h15 environ contre 15h15* sur une prise domestique 2,3 kW de 0 à 100 %.

Sur des Wallbox de 3,7 kW à 11 kW, l’attente est comprise entre 8 heures environ et 3h30* côté Mini contre 11 heures environ et 4h15* côté Fiat.

La Fiat propose en revanche une version dotée d’une batterie plus petite, de 21,3 kWh nets (23,8 kWh bruts) pour des temps nettement plus courts : 2h30* sur Wallbox 11 kW et 8h45* sur prise domestique. L’autonomie annoncée est alors de 190 km.

La Fiat propose une consommation tout juste inférieure et pourrait faire mieux avec le choix de la petite batterie de 21,3 kWh tout en proposant des temps de recharge avantageusement plus courts, pour une victoire potentielle. Mais cette version ne concerne que l’entrée de gamme, assez éloignée des prestations d’une Mini plus distinguée. L’anglaise choisit une batterie intermédiaire, assurant une autonomie proche de celle de la grosse batterie de la 500e, pour des temps de charge sensiblement réduits et une consommation proche. Elle remporte le point à ce chapitre.

Victoire autonomie/conso : Mini Cooper SE restylée

*Données constructeur

Le point écologique

Un peu plus grande, la Mini est un peu plus lourde (1 440 kg contre 1 290 kg). En revanche, côté batterie, c’est l’inverse puisqu’elle embarque 75,9 kg d’accumulateur en moins tout en proposant des consommations électriques proches. La Fiat peut se rattraper avec la version d’entrée de gamme de 21,3 kWh (182 kg de batterie pour 1 180 kg au total) mais elle ne représente qu’une minorité des ventes.

Avantage Mini Cooper SE restylée

Prix

PrixLancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Fiat 500eCredit Photo – Autonews

Très bien présentée, la petite Fiat 500e semble à première vue jouer dans la même cour que la Mini Cooper SE. La qualité intérieure montre le contraire et les tarifs aussi. La Mini, plus élitiste, débute à 33 900 € alors que la Fiat 500e en finition haut de gamme limitée “La Prima” incluant tout de série est affichée à… 34 500 €. Le prix de base est quant à lui bien inférieur (24 500 € avec la petite batterie). Avec la finition “Yours” de la Mini ou en la personnalisant avec de multiples options, on s’approche sans mal des 42 000 €. Attention à ne pas dépasser les 45 000 € faisant passer le bonus de 6 000 € à 2 000 €, qu’il faut déduire des prix mentionnés.

Victoire prix : Fiat 500e

Bilan

BilanLancer le diaporama
L’électrique au quotidien | Fiat 500e vs Mini Cooper SE restylée
+45

Mini Cooper SE restyléeCredit Photo – Autonews

Trois points à un et un match nul, à l’avantage de la Mini Cooper SE restylée. Mieux finie, plus habitable (ce qui est un bien grand mot), ses temps de charge plus courts pour une autonomie proche jouent également en sa faveur. La Fiat 500e ne démérite pas avec une conduite facile et plus adaptée à la ville, le terrain de jeu de ces autos et paraît extérieurement aussi attirante. Elle est surtout bien moins chère. Tellement, qu’elles ne sont pas complètement concurrentes, le choix entre les deux pouvant se limiter à une question de budget. Pour les autres, mis à part la question du style qui peut parfois renverser la tendance, la Mini paraît plus aboutie (à choisir avec des jantes de 16 pouces pour limiter sa grande fermeté).

Victoire finale : Mini Cooper SE restylée

Pour résumer

C’est le match électrique des mini-citadines chics et tendance entre l’anglaise Mini Cooper SE restylée et l’italienne Fiat 500e qui mise tout sur le 100 % électrique, contrairement à sa rivale, toujours proposée en différentes motorisations.

Quentin Cazergues



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *