Qu'est-ce que l'assurance auto au tiers ? - Automag.fr

Qu’est-ce que l’assurance auto au tiers ?

Qu’est-ce que l’assurance auto au tiers ?

Tout propriétaire d’un véhicule doit au minimum contracter une assurance. Celle-ci couvre sa responsabilité civile. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Quels sont les dommages pouvant faire l’objet d’un remboursement en cas d’accident ? Est-ce qu’il y a une franchise ?

Assurance au tiers : qu’est-ce que c’est ?

L’assurance au tiers et la formule la moins chère disponible pour assurer une voiture ou une fourgonnette. Celle que l’on appelle également assurance responsabilité civile automobile est la garantie minimum imposée par le cadre légal français. Cette obligation incombe à tous les propriétaires, même si le véhicule est immobilisé.

A découvrir également :
Assurance au km pour petit rouleur, une solution d’assurance pas chère

Quelles sont les garanties de l’assurance au tiers ?

L’assurance au tiers est certes la formule la moins chère pour s’assurer, mais c’est également celle qui offre les garanties les plus faibles. En effet, cette assurance auto permet uniquement de dédommager une tierce personne en cas de dommages.

En effet, cette police permet de dédommager un tiers (d’où son nom) vis-à-vis des dommages dont il est victime et dont vous êtes l’auteur. En un mot, elle couvre votre responsabilité en tant que conducteur pour tous les dégâts matériels, corporels ou immatériels causés à une tierce personne.

A voir aussi :
Comment obtenir un devis pour une assurance moto ?

Par exemple, si vous reculez et que vous portez un portail, une voiture ou une vitrine, ces dégâts sont pris en charge par l’assureur. Même chose en cas d’accident corporel. Les consultations, soins médicaux, les radiographies ou encore l’hospitalisation de la victime sont couverts.

Pourquoi cette formule minimum est-elle obligatoire ?

L’assurance au tiers est rendue obligatoire car elle permet une prise en charge de l’ensemble des dommages causés par un conducteur à une tierce personne. Elle se substitue au souscripteur et assume le coût financier d’un sinistre.

Celui-ci peut en effet être très lourd, en particulier au cas d’accident corporel. Il n’est pas rare que la facture se monte à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Quelles sont les conditions de la prise en charge en cas d’accident ?

Par le biais la garantie responsabilité civile, l’assurance au tiers indemnise les victimes en cas d’accident de la circulation. Si cette protection maximale fonctionne dans la très grande majorité des cas, il existe toutefois une situation d’exclusion.

En effet, pour que les dommages causés à un tiers soient pris, il faut impérativement que l’accident ne soit pas intentionnel. Pour faire simple, il faut vraiment que ce soit un accident c’est-à-dire à un événement aléatoire. Si ce n’est pas le cas et que cette situation est volontairement causée par le souscripteur, aucun remboursement de la part de la compagnie d’assurance n’est déclenché.

Qui paye la franchise en cas d’accident ?

Le conducteur ayant souscrit à une assurance responsabilité civile automobile n’est nullement dédommagé s’il subit un préjudice. Il n’y a donc pas de franchise pour l’assuré.

Concernant la personne ayant subi un préjudice, là encore, il n’y a aucune franchise. Si un accident survient, la victime est entièrement dédommagée de tous les frais qui en découlent.

L’assurance tiers auto est clairement un contrat qui n’offre aucune réelle protection au souscripteur. Son seul objectif est d’indemniser les victimes et d’éviter à l’assuré d’avoir à faire face seul à des frais potentiellement élevés.

De fait, si vous souscrivez à un tel contrat auto, vous respectez scrupuleusement la loi. Mais, que se passe-t-il si vous avez un accident dans lequel votre responsabilité est mise en cause ? Une indemnisation est versée aux tiers ayant subi des dommages. Par contre, le souscripteur ne perçoit pas un euro. De fait, tous les frais sont à sa charge, qu’il s’agisse du dépannage du véhicule, des réparations chez le garagiste, des frais de santé, voire des frais hospitaliers pour les situations les plus graves.

Pour éviter pareille situation et bénéficier d’une meilleure couverture, demandez à votre assureur auto. Des formules existent, notamment la “tous risques”.



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.