Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout


Une lignée déjà mythique

Il est très difficile de se frayer un chemin dans l’industrie automobile. Et c’est encore plus compliqué dans le domaine des hypercar, où de prestigieuses marques souvent centenaires se livrent à une compétition acharnée. En lançant sa Zonda (type C8) en 1999, Pagani devait donc déplacer des montagnes pour se faire un nom. Et c’est bien ce qui a été fait par la constructeur Italien, ce qui lui a permis de lancer en 2011 la remplaçante de la Zonda : la Huayra (type C9). 11 ans après, et de multiples déclinaisons de la Huayra, Pagani dévoile celle qui reprend son flambeau. Je vous présente la Pagani Utopia (type C10, vous l’aurez deviné).

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr
La Pagani Utopia.

L’hybridation ? Non merci !

Je vous rassure tout de suite : comme le précise le communiqué de presse, il n’est ici nullement question de batteries, d’hybridation, ni même de transmission à double embrayage. Pagani préfère une boite manuelle pilotée à 7 rapports, ou éventuellement une plus traditionnelle boite mécanique. A l’heure de l’électrification à vitesse grand V (et parfois même à marche forcée…) de l’industrie automobile, cette nouvelle Pagani porte mieux que jamais son nom !

Du point de vue style, Pagani indique avoir puisé son inspiration dans certaines icônes Italiennes des années 50, des mythiques Vespa aux fameux bateaux Riva. La filiation avec ses devancières est évidente (notamment lorsqu’on l’admire du dessus), et pour le reste, on vous laissera vous faire votre propre avis sur le style de cette Utopia.

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr

Ah oui : le gimmick Pagani depuis la Zonda est repris sur l’Utopia : je parle bien évidemment de la quadruple sortie d’échappement, en titanium, et qui ne pèse que 6 kg !

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr

A l’heure où les planches de bord ont tendance à devenir des écrans géants, Pagani reste fidèle à ses racines. L’Utopia n’a qu’un seul écran pour les données de conduite/ordinateur de bord, le reste étant assuré par de traditionnelles compteurs à aiguilles, et par des commandes physiques.

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr

La Pagani Utopia : une redoutable hypercar

Traditionnelle dans son style, la Pagani Utopia n’en reste pas moins une redoutable hypercar, avec des éléments aéro actifs, des suspensions pilotées, ou encore des trains roulants à double triangulation. Si le principe de la monocoque en carbone pour la cellule centrale des anciens modèles est repris, Pagani annonce une rigidité en hausse de 38% pour cette dernière, grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux composites.

Sous le capot, on retrouve le V12 bi-turbo livré par Mercedes-AMG, fort de 864 ch, et de 1.100 Nm de couple. L’Utopia est incroyablement légère pour une auto animée par un V12 (1.280 kg à sec, dont 262 kg pour le seul moteur), et Pagani ne donne pour l’instant aucune donnée s’agissant de ses performances.

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr

Pagani n’a pas non plus levé le voile sur le prix de cette nouvelle Utopia. Mais ce n’est pas un problème pour la clientèle, puisque les 99 exemplaires de la première série sont déjà tous vendus !

Pagani dévoile sa nouvelle hypercar Utopia : Envers et contre tout - Automag.fr

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *