Info ou intox ? Les réparations sur les voitures de plus de 15 ans interdites par l'Europe ? - Automag.fr

Info ou intox ? Les réparations sur les voitures de plus de 15 ans interdites par l’Europe ?

Cette nouvelle effrayante est sans doute passée sur vos réseaux sociaux. Celle d’une proposition de loi de la Commission européenne visant à interdire les réparations sur les voitures. De quoi impacter, notamment, les voitures de collection et affoler des conducteurs.

L’origine de cette rumeur provient d’une proposition de règlement datant du 13 juillet 2023 de la Commission européenne. Ce dernier vise à actualiser une directive datant des années 2000 sur la fin de vie des véhicules hors d’usage (VHU).

Loin de là l’idée d’interdire de réparer les véhicules âgés de plus de 15 ans. C’est ce qu’explique à France Télévisions Adalbert Jahnz, porte-parole de la Commission européenne :

« Il n’y a rien dans la législation proposée qui interdirait la réparation de véhicules d’un âge particulier. » « Au contraire, plusieurs dispositions de cette proposition visent à faciliter la réparation de voitures, par exemple en simplifiant l’identification de pièces détachées appropriées. »

Eviter une fraude

L’idée de cette mesure est totalement différente. Il s’agit d’éviter un type de fraude. Chaque année, six millions de véhicules sont considérés comme hors d’usage. Plus de la moitié n’est toutefois pas traitée selon la législation européenne sur les déchets. Adalbert Jahnz poursuit :

« Chaque année, entre trois et quatre millions de voitures disparaissent des statistiques des Etats membres de l’UE. Nombre d’ente elles sont exportées illégalement et vendues en tant que voitures d’occasion, alors qu’il ne s’agit plus de voitures utilisables. »

Favoriser l’économie circulaire

L’objectif de cette proposition de loi est donc tout autre. Afin d’éviter ce trafic, la Commission européenne a précisé les critères pour qu’une voiture soit considérée comme hors d’usage. Les véhicules découpés en morceaux, complètement brûlés, immergés dans l’eau,… pourront être considérés comme « techniquement irréparables ».

« L’objectif de la présente proposition est de faciliter la transition du secteur automobile vers l’économie circulaire, d’un bout à l’autre du cycle de vie des véhicules, depuis la conception jusqu’au traitement final en fin de vie. »

Rappelons aussi que cette législation n’est qu’à l’état de proposition. Elle doit être validée par le Conseil européen et le Parlement européen dans les mêmes termes. Ce qui peut prendre des mois. Reste à voir comment cela évoluera à l’avenir.

Rejoignez Auto-Moto sur WhatsApp pour ne rien manquer de l’actualité auto et 2-roues !

À lire aussi sur Auto-Moto.com :

Podcasts à la une

MEN LIFE

Pour résumer

L’Union européenne veut-elle empêcher la réparation de voitures anciennes ? Cette nouvelle tourne depuis quelques temps, sur les réseaux sociaux. De quoi effrayer des automobilistes. Mais qu’en est-il réellement ? On fait le point.

Rédacteur



Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *