La garantie assurance Incendie voiture - Automag.fr

La garantie assurance Incendie voiture

La garantie assurance Incendie voiture

Les incendies accidentels ou criminels constituent l’une des principales menaces pour l’intégrité de votre véhicule personnel. La souscription d’une assurance auto avec garantie incendie vous permettra de compter sur une indemnisation si vous subissez ce type de sinistre. Quelles sont ses principales caractéristiques ? Le point complet avec Turbo.fr

Qu’est-ce que la garantie incendie auto ?

Le risque d’incendie peut être couvert par votre contrat d’assurance auto dans le cadre d’une garantie facultative. Cette « garantie incendie » couvre aussi l’explosion, et vous permet de toucher une indemnisation si votre véhicule s’enflamme.

En pratique, deux types de sinistres sont pris en charge par ce type de clause :

  • L’incendie accidentel, causé entre autres par un court-circuit d’origine électrique, un dysfonctionnement du radiateur ou encore un impact de foudre ;
  • L’incendie criminel, c’est-à-dire un acte de vandalisme ou encore un attentat.

La garantie incendie d’un contrat d’assurance auto est typiquement assortie de quelques exclusions. Elle ne peut normalement pas être engagée si le sinistre a pour origine une faute de l’assuré lui-même, soit par exemple :

  • Un grave défaut d’entretien ayant favorisé l’incendie ;
  • Une cigarette oubliée ou jetée négligemment ;
  • Un acte volontaire de l’assuré.

Incendie volontaire et fraude à l’assurance : quel risque ? Si l’enquête de police réalisée à la suite de l’incendie met en lumière un acte volontaire de l’assuré dans l’objectif de frauder, le contrat pourra être résilié de plein droit par l’assureur. Il s’agira toutefois d’une préoccupation accessoire pour l’assuré : ce dernier risque, aussi et surtout, une sanction pénale pouvant atteindre 5 ans d’emprisonnement et 375 000 € d’amende .

Comment souscrire une garantie incendie assurance auto ?

La loi n’impose pas la souscription d’une garantie incendie : vous n’avez donc pas l’obligation d’être couvert contre ce risque, et pouvez vous contenter d’une simple assurance au tiers. Cette dernière, pour rappel, indemnisera uniquement les personnes auxquelles vous causez un préjudice sur la route, et pas vos propres dégâts.

Deux principaux types de contrats incluent généralement la garantie incendie :

Si vous souhaitez conserver votre contrat actuel et y ajouter une couverture contre l’incendie, vous pouvez aussi envisager une extension de garantie via la rédaction d’un avenant.

Quelle indemnisation en cas d’incendie de votre véhicule ?

En cas de sinistre, la mise en œuvre de la garantie incendie suppose la réalisation de deux démarches préalables :

  • La déclaration du sinistre à votre assureur dans les cinq jours, au moins de façon informelle (e-mail ou téléphone), avant l’envoi plus officiel d’un courrier recommandé avec accusé de réception ;
  • Le dépôt de plainte au commissariat ou à la gendarmerie.

En cas de dégâts importants ou de destruction complète du véhicule, la procédure d’indemnisation va normalement nécessiter l’intervention d’un expert. Les conclusions de ce dernier peuvent être contestées par l’assuré via une contre-expertise.

L’indemnisation sera ensuite versée à l’assuré, après déduction de la franchise éventuellement applicable. Le montant du remboursement est variable selon les termes retenus dans le contrat, et peut être basé :

  • Sur la valeur de remplacement du véhicule, correspondant à sa cotation actuelle au moment du sinistre : un véhicule ancien fera ainsi l’objet d’une plus faible indemnisation ;
  • Sur la valeur à neuf ou valeur d’achat du véhicule, pour garantir à l’assuré un remboursement égal au prix initialement payé pour l’acquérir.

 

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.