CONFIG – Devenez le parrain de la mafia italienne avec notre Maserati Quattroporte - Automag.fr

CONFIG – Devenez le parrain de la mafia italienne avec notre Maserati Quattroporte

La Maserati Quattroporte vit ses dernières heures au catalogue de la marque. On ne pouvait donc pas la laisser s’en aller sans s’essayer à notre jeu favori : configurer des voitures qu’on ne peut pas se payer ! Une seule version est disponible, la Quattroporte Modena Ultima, avec un éventail d’options relativement réduit. Pas de panique, on a quand même trouvé notre bonheur.

Maserati a réussi à se créer deux images distinctes, avec d’un côté les GranTurismo et MC20 pour le sport, de l’autre la Quattroporte pour le raffinement à l’Italienne. Cette immense berline est une alternative plus baroque et plus caractérielle aux BMW Série 7 et Mercedes Classe S. Elle a longtemps embarqué un V8 tonitruant dont la sonorité résonne encore dans les rues de Rome, mais les dernières normes anti-pollution ont eu raison de ce bloc mythique. Désormais, la Quattroporte n’est plus disponible que dans une version au goût ignoble d’au revoir, baptisée Modena Ultima, équipée d’un V6 de 430 chevaux. Côté performances, ce beau bébé de presque 2 tonnes peut avaler le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes !

Nous vous le disions, édition de fin oblige, la liste des options est plus réduite que sur les finitions classiques. Ainsi, seules 3 couleurs sont proposées pour la carrosserie. Nous avons sobrement choisi le Nero Assoluto, avec des jantes de 21 pouces. La finition extérieure comprend également des étriers de freins rouges. Cela dit, on n’aurait pas fait différemment, même avec une liste d’options longue comme le bras.


Si le propriétaire de cette Quattroporte vous ouvre le coffre après vous avoir invité à monter à bord, vous pouvez vous inquiéter

La Al Pacino mobile

Même chose à l’intérieur, où les options disponibles se comptent sur les doigts de la main. Les sièges sont recouverts par une sellerie en cuir noir avec des surpiqures rouges, tout comme la partie supérieure de la planche de bord. On a quand même opté pour les inserts décoratifs en fibre de carbone, facturés 1.200 euros. On a ajouté le toit ouvrant à 2.460 euros, le système Hi-Fi Bowers & Wilkins à 1.860 euros ainsi que le volant sport chauffant.


CONFIG – Devenez le parrain de la mafia italienne avec notre Maserati Quattroporte

L’habitacle de cette Maserati Quattroporte est aussi sombre et froid que le coeur de celui qui la conduit

Cette limousine étant la voiture parfaite pour le parrain de la mafia italienne, on a ajouté les vitres arrière surteintées, ainsi qu’un film protecteur pour le seuil de chargement. On sait très bien ce que les mafieux ont l’habitude de mettre dans leur coffre, alors autant éviter d’en mettre partout et protéger la carrosserie des éclaboussures. Pour compléter le tout, on a ajouté les centres de jantes flottants ainsi que les bouchons de valves noirs et rouges siglés Maserati.

OPTIONS TARIFS
Teinte Nero Assolute Inclus
Jantes 21 pouces Inclus
Étriers de freins rouges Inclus
Sellerie en cuir noir et rouge Inclus
Inserts décoratifs en fibre de carbone 1.200 euros
Hi-Fi Bowers & Wilkins 1.860 euros
Volant sport chauffant 540 euros
Toit ouvrant électrique 2.460 euros
Vitres arrière surteintées 1.860 euros
Film protecteur pour seuil de coffre 59 euros
Centres de roues flottants 378 euros
Bouchons de valves signées noires et rouges 66 euros

Attention, les hommes de main ne sont pas compris dans ces 8.423 euros d’options

Un peu déçus de ne pas avoir pu ajouter plus d’options, on se contente donc d’une addition finale de 182.923 euros, comprenant un total de seulement 8.423 euros d’options. Ça permet tout de même de se faire plaisir avec une configuration élégante, parfaite pour faire la tournée des petits commerces pour récolter son dû, en échange de la protection du parrain. Un racket en bonne et due forme, qui servira au moins à payer les 60.000 euros de malus écologique… Si la Quattroporte est trop grande à votre goût, vous pouvez toujours vous rabattre sur notre GranTurismo Trofeo !

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *