Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée - Automag.fr

Rétromobile 2022 – La Lamborghini Countach ressuscitée

Rétromobile 2022 – La Lamborghini Countach ressuscitée

Détruite façon compression le 21 mars 1974 dans un crash test d’homologation chez Mira (GB). Ainsi disparaissait le prototype, matrice de toutes les futures Countach. Dévoilé au salon de Genève 1971 le prototype LP 500 (LP pour “Longitudinale Posteriore” en italien et 500 pour la cylindrée, en référence à son moteur V12 5.0 en position longitudinale arrière) signé Marcello Gandini pour Bertone, propulse la voiture de sport dans une nouvelle ère.

Rétromobile 2022 – La Lamborghini Countach ressuscitée

 

Le modèle est si innovant qu’il a de l’aveu même de Stephan Winkelmann, actuel patron de Lamborghini, permis de  » réinventer les voitures de sport en termes de conception et continue, après des décennies, d’inspirer les Lamborghini contemporaines. »

 Exhumer les archives

Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée

En 2017 un client, passionné de voitures de légendes, demande au Polo Storico Lamborghini, le département de sauvegarde du patrimoine de la marque au taureau, s’il est possible de recréer la Countach LP 500 originale. Commence alors de longs mois de fouille d’archives, de recherches photos, et d’une minutieuse collecte de précieux documents. A la façon des archéologues, Lamborghini exhume des archives les dessins originaux, les fiches d’homologation, les comptes rendus de réunions jusqu’aux souvenirs des protagonistes de l’époque. Bref, de quoi disposer de suffisamment d’éléments techniques pour faire renaître la belle dans ses plus fidèles attraits avec l’utilisation d’un maximum de pièces et composants originaux, neufs, restaurés ou refaits à l’identique.

Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée

 25 000 h de travail

Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée

Le travail débute par le châssis plate-forme. Afin de respecter autant que possible le travail originel, les méthodes de production traditionnellement utilisée dans des années 70 sont remises au goût du jour. Pour la carrosserie les méthodes modernes de productions s’effacent au profit de techniques et d’outils plus anciens. Idem pour l’habitacle. D’après l’actuel directeur du design de la marque de Sant’Agata Mitja Borkert « la plus grande difficulté, c’était de reconstituer le volume exact de la voiture, et pour cela, nous avons utilisé la possibilité de scanner en 3D notre LP 400 (châssis 001), ce qui a été une énorme source d’informations. La carrosserie martelée à la main a nécessité à elle seule 2 000 heures de travail pour arriver au modèle final avec les bonnes formes. Nous avons suivi les mêmes procédures pour l’habitacle. » La couleur jaune « Giallo Fly Speciale » est retrouvée grâce à un savant recoupement d’archives.  Enfin grâce à la fondation Pirelli, des pneus Cinturato CN12 identiques à ceux de 1971 ont été fournis dans les tailles 245/60R14 pour l’avant et 265/60R14 pour l’arrière. Visuellement similaires aux originaux ils sont néanmoins fabriqués avec un composé et une structure modernes. Au final  25 000 h de travail minutieux ont permis de faire renaître cette Countach LP 500.

 

Rétromobile 2022

Caradisiac est partenaire de Rétromobile 2022

Informations pratiques 

Achetez vos billets pour Rétromobile et la soirée d’avant-première 

Du mercredi 16 au dimanche 20 mars 2022, (1 place de la Porte de Versailles 75015 Paris), pavillons 7.2 et 7.3

Plein tarif : 24 €

Plein tarif en prévente : 20 €

Gratuit pour les moins de 12 ans

Horaires 

Mercredi et vendredi de 10h00 à 22H00

Jeudi, samedi et dimanche de 10h00 à 19h00  

 

Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée

Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée

 

Rétromobile 2022 - La Lamborghini Countach ressuscitée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *