Porsche : 5 choses à savoir sur le constructeur allemand - Automag.fr

Porsche : 5 choses à savoir sur le constructeur allemand

Porsche : 5 choses à savoir sur le constructeur allemand


La perle de Zuffenhausen. Porsche, c’est plus qu’un simple fabricant de voitures. Au même titre que Ferrari, Lamborghini ou Bugatti, le constructeur allemand a bâti une légende à travers les époques. Prendre le volant d’une 911 ou d’un Boxster revient à tâter un morceau du mythe. Tout bon « Porschiste » se doit de connaitre cinq anecdotes incontournables pour briller en société.

Commençons par la mère de toutes les Porsche, la 356. Mais pourquoi ce numéro ? Depuis le lancement du bureau d’études familial en 1931, le numéro correspond à la désignation du projet en interne. L’iconique Volkswagen, célèbre création du Dr. Ferdinand Porsche, était nommée Type 60. Le 8 juin 1948, un petit roadster argenté est présenté, le 356e projet du bureau. La Porsche 356 venait de naitre !

Colère sochalienne

Toujours dans la mythologie porschiste, venons-en au cas de la 911… qui s’appelait d’abord 901. Jusqu’au moment où Peugeot rouspéta. La marque au Lion faisant valoir un droit d’exclusivité pour l’utilisation du zéro au milieu d’un numéro à trois chiffres. On connait la suite, tout comme l’origine de la mythique dénomination Carrera apparue au milieu des années 50 suite aux exploits de la marque dans la très dangereuse Carrera Panamericana. Depuis, Carrera désigne des modèles dotés d’un moteur gonflé et trouvant ses gènes dans la compétition.

Autre anecdote, Porsche a également posé sa griffe sur des routières germaniques cossues. On connait bien entendu le break Audi RS2 dont le look s’inspire de la 911 Type 964 et dont la mécanique a été revue par les ingénieurs de Stuttgart.

Mais Porsche s’est également occupé de la Mercedes500E, véritable loup déguisé en agneau après avoir fait un passage par Zuffenhausen.

Amitiés franco-allemandes

Porsche, c’est aussi de nombreuses victoires aux 24 Heures du Mans, au général comme dans les catégories inférieures. De 1951 à 1981, les Allemands prenaient leurs quartiers à Teloché, non loin du circuit de la Sarthe. L’espace d’une semaine de course et malgré le souvenir de la guerre, les habitants cohabitaient joyeusement avec les Teutons.

Aujourd’hui, le petit village sarthois est devenu un lieu de pèlerinage pour tout porschiste qui se respecte.

À lire aussi :

  • La prochaine Porsche Panamera restera thermique
  • Cette Porsche Carrera GT est à vendre… pour 3,5 millions de dollars !
  • Porsche Vision GT : Une voiture inédite pour Gran Turismo 7

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *