Le SUV est en train d’engloutir le marché européen

Le SUV est en train d’engloutir le marché européen


A quand l’éclatement de la bulle SUV, comme cela avait été le cas pour le monospace ? En ce moment, et depuis quelques années, la courbe de la part de marché de cette carrosserie en Europe ressemble un peu à celle du Bitcoin : ça monte, sans qu’il ne semble pour l’instant y avoir la moindre inflexion.

Le mot d’ordre du marché européen à l’heure actuelle ? Du SUV, et du moteur essence. Une combinaison pas franchement raccord avec les besoins de réductions des émissions de CO2, mais la dégringolade du diesel s’est accentuée en mars 2021 (à peine 24 % des ventes).

Sur ce même mois de mars, le SUV représente 44,8 % des ventes en neuf (chiffres Jato Dynamics). En mars 2020, c’était 39,9 %, et en mars 2019, 36,8 %. On vous laisse ainsi calculer la croissance toujours forte de ce segment.

Tout le reste du marché est à la baisse, sauf les berlines moyennes qui progressent très légèrement. Le glissement de l’ensemble des carrosseries vers le SUV est flagrant, et cela ne se limite plus aux catégories C/D. Les petits crossovers urbains du segment B piquent eux aussi des ventes aux berlines équivalentes.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *