Transformer sa voiture thermique en voiture électrique : c’est autorisé !

Transformer sa voiture thermique en voiture électrique : c’est autorisé !

Un arrêté autorise et encadre désormais en France la transformation d’une voiture essence ou diesel de plus de 5 ans en voiture électrique.

Électrification d'une voiture électrique

L’électrification des voitures de plus de 5 ans autorisée

Le texte prévoit que seuls les véhicules de plus de 5 ans pourront être transformés en voitures électriques. L’électrification du véhicule se fait avec une batterie ou avec un pile a combustible (voiture hydrogène). L’électrification des anciennes voitures essence ou diesel devra être faite par une entreprise ayant reçue une habilitation, avec des kits également homologués.

Le coût de l’électrification d’un véhicule reste élevé

Électrifier un véhicule ne devient pourtant pas une opération anodine. Le coût de l’intervention est de l’ordre de 10 000 à 20 000 euros. Il faut en effet acquérir des composants coûteux, comme la batterie et le moteur électrique, plus la main d’œuvre. Il faut également prévoir le coût de traitement et depolution des organes retirés de la voiture thermique, comme son moteur diesel. Le coût varie ensuite en fonction du niveau de performance visé. Dans le bas de la fourchette, la voiture électrifiée n’embarque pas de chargeur, conserve sa vielle boîte de vitesse et dispose au mieux d’une centaine de kilomètres d’autonomie. Pour 20 000 euros en revanche, la voiture électrifiée peut intégrer un chargeur compatible avec des recharges plus rapides, bénéficier de la transmission directe et d’une autonomie plus élevée.

Le véhicule électrifié a en général des propriétés inférieures aux voitures électriques neuves car il n’a pas été conçu de manière optimale pour la configuration électrique. Le premier handicap est le poids des batteries qu’il peut recevoir. Celui-ci est limité afin de ne pas déséquilibrer la voiture ni modifier son comportement, ce qui peut limiter l’autonomie.

L’électrification dans la logique d’économie circulaire

La décision donne satisfaction aux membres de l’association AIRe : Acteurs de l’industrie du rétrofit électrique.

La possibilité de convertir à l’électricité d’anciennes voitures essence ou diesel s’inscrit dans une logique d’économie circulaire : éviter de produire des déchets, ré-employer des objets en fin de vie pour le donner un nouvel usage. Par ailleurs, la conversion à l’électrique renforce le caractère écologique mais aussi économique de la voiture électrique. Un retour d’expérience sera réalisé dans 2 ans afin de suivre le résultat de l’électrification des véhicules. Reflexe habituel : Certaines associations et start-up demandent déjà des aides pour faire baisser le coût de l’électrification des voitures. 



Pin It

Aucun trackback pour l’instant



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *