Les premières images et infos sur la future berline Audi A4 - Automag.fr

Les premières images et infos sur la future berline Audi A4

Les premières images et infos sur la future berline Audi A4

Délaissées des clients, les berlines ne le sont pas encore des constructeurs, qui continuent, heureusement, de miser sur elles. Audi planche ainsi sur la prochaine génération de son A4, dont nous vous révélons aujourd’hui les traits et les premières infos.

S’il est établi depuis plusieurs années que les berlines traditionnelles séduisent de moins en moins de monde, tous les modèles ne sont pas logés à la même enseigne. La preuve avec les BMW Série 3 et Mercedes Classe C, dont les ventes ont respectivement bondi de 20% (4500 ex) 6% (3280 ex) en 2021. Il n’y a donc aucune fatalité à ce que l’Audi A4, troisième larron de la triplette allemande, connaisse, elle, une baisse de ses livraisons de presque 17% depuis le début de l’année (2700 ex). Une bonne partie de la réponse tient à l’absence de motorisation hybride rechargeable au catalogue de l’A4, alors que cette carrosserie s’adresse aujourd’hui majoritairement aux entreprises, lesquelles favorisent grandement les motorisations « vertes » afin de payer moins de taxes. BMW et Mercedes ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Dans le cas de la berline Audi, il faudra probablement attendre la prochaine génération avant l’arrivée de motorisations « plug-in ».

Plus agressive dehors et chamboulée dedans

Illustration de la future Audi A4. © Motor.es

La future A4, que nos confrères espagnols de Motor.es ont déjà imaginée, est promise pour 2023. Comme le montre cette première illustration d’une variante break, sa ligne est attendue un peu plus agressive. Mais pas de quoi méconnaitre l’A4, Audi n’étant pas adepte des chamboulements stylistiques. En revanche, cette nouvelle mouture, au nom de code B10, devrait inaugurer pas mal de nouveautés dans l’habitacle. Bien que lancée en 2015, l’actuelle A4 parait déjà un peu datée face aux autres productions des Anneaux. On ne s’en plaindra pas pour l’ergonomie générale car les A6 et autres Q4 e-Tron, à l’univers très digital, ne nous ont pas vraiment conquis. Reste que la future A4 devrait elle aussi céder à la crise d’écrans tactiles aigue.

L’hybride en force

D’autres nouveautés sont à prévoir sous le capot et notamment l’arrivée de l’hybride rechargeable. Pour ce faire, Audi récupérera des chaines de traction déjà largement partagées dans le reste de la gamme, avec une puissance autour de 250 ch. Et s’il n’y a aucun doute sur la persistance de l’essence, la question du diesel reste entière. Encore prisé des gros rouleurs, le gazole devrait être banni des catalogues lorsque la norme d’homologation Euro7 entrera en vigueur. Annoncée pour 2025, elle fait actuellement l’objets de discussions entre des constructeurs qui demandent un peu de tolérance et une Union Européenne souvent dogmatique sur le sujet.

En l’état, la prochaine Audi A4 pourrait aussi inaugurer une version 100% électrique. Pour ce faire, les Anneaux disposent d’une confortable banque d’organes, au milieu de laquelle se trouve notamment l’architecture PPE inaugurée sur le concept A6 e-Tron du Salon de Shanghai 2021 et reprise depuis sur les Porsche Taycan et Audi e-Tron GT de série.

Publié le 22/12/2021 Mis à jour le 22/12/2021



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *