découvrez nos photos en direct du CES de Las Vegas - Automag.fr

découvrez nos photos en direct du CES de Las Vegas

découvrez nos photos en direct du CES de Las Vegas

Il est encore bien tôt pour annoncer la venue d’un nouveau constructeur automobile. Sony, qui est actuellement présent au CES 2022 de Las Vegas, dévoile pourtant deux modèles électriques sur un stand qui aurait très bien pu se tenir au salon de Genève. Mais ne nous emballons pas trop vite : si Sony est un expert en matière d’électronique et de gestion informatique, il n’a absolument aucune expérience en matière d’automobile. Et nous l’avons déjà vu avec Apple, Dyson et même encore Tesla à moindre degré, il ne suffit pas d’être un spécialiste de la Tech pour « poser les technologies sur quatre roues » : l’auto est un produit complexe.

A quoi joue Sony ?

Le nouveau SUV électrique de Sony. L’éventualité d’une entrée dans le marché de la voiture électrique est réelle, mais pas confirmée.© L’Automobile Magazine

Pour l’heure, donc, Sony se contente de présenter ces deux concepts de véhicules électriques, avant tout dans le but d’avoir un support pour les nombreuses technologies : son embarqué, capteurs, conduite autonome, connectivité… Sony a travaillé avec Continental, ZF, Qualcomm ou encore Nvidia. Le géant japonais fait jouer son poids et ses relations !

Il semble toutefois qu’il ait déjà franchi une étape puisqu’un petit contrat de production de prototypes a été signé avec l’usine autrichienne de Magna Steyr, sous-traitant de nombreux constructeurs automobiles (BMW, Mini, Mercedes, Fisker…). Ceci s’ajoute à l’annonce faite au CES : Sony lance une division spéciale « Mobility » pour « tenter d’évaluer le potentiel dans le marché du véhicule électrique ». Si Sony se lance donc un jour dans l’automobile, ce sera d’abord via un prestataire externe qui assemblera les véhicules pour l’entreprise nippone. La production d’une voiture requiert d’importantes infrastructures et un savoir-faire qui ne s’apprend et ne se maîtrise pas aussi vite qu’un langage de programmation informatique…

Un SUV et une berline

La Sony Vision-S 01 paraît plus proche d'une voiture de série que d'un vague concept.
La Sony Vision-S 01 paraît plus proche d’une voiture de série que d’un vague concept.© L’Automobile Magazine

La berline, nous la connaissions déjà : la Vision-S 01 avait été dévoilée il y a deux ans déjà, à ce même CES. Cette fois, Sony sort de son chapeau le Vision-S 02, SUV électrique reprenant la base de la berline. 4,90 mètres de long, 1,93 mètre de large, 2,48 tonnes sur la balance et de la suspension (pneumatique et pilotée) à double triangulation avant et arrière, la fiche technique indique un modèle relativement haut de gamme, à quatre roues motrices, développant plus de 500 ch. Sony passe sous silence la capacité et le fabricant de la batterie, signe que le projet n’en est qu’à ses balbutiements : il n’est pas rare qu’un constructeur change de fournisseur de batterie en cours de projet ou de commercialisation.

En revanche, Sony a fait une belle démonstration de force : conduire la berline à distance, grâce à un simple volant de jeu vidéo. La personne assise à son bureau, depuis Tokyo, conduisait en temps réel la Vision-S 01 qui était localisée en Allemagne, sur une piste privée, tout ceci grâce à la magie de la 5G. Evidemment, un pilote était au volant (bien réel, lui) de l’auto en cas de pertes de données. Espérons que la technologie, si elle est déployée, dispose d’une sécurité béton, sans quoi elle pourrait faire le bonheur de pirates…

Quoi qu’il en soit, ces autos paraissent déjà plutôt évoluées pour de simples concepts. Des tests roulants sont donc au programme de cette gamme naissante, qui, encore une fois, n’est qu’un essai pour « tâter le terrain ».

Comparez les vraies autonomies des meilleures voitures électriques d’après notre cycle de mesures normalisé. Capacité de batterie, consommation, autonomie, on vous dit tout !



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *