Bugatti a restauré sa première Veyron Grand Sport (+ images) - Automag.fr

Bugatti a restauré sa première Veyron Grand Sport (+ images)


Bugatti nous dévoile le premier de ses modèles historiques, une Veyron Grand Sport de 2008, à 100% restauré par son nouveau programme, « La maison Pur Sang », lancé lors du salon rétromobile de Paris 2020.


« La préservation de leur état initial et leur rénovation, si besoin, à l’aide de pièces d’origine, leur a permis de remporter de prestigieux concours et de faire grimper leur valeur au fil des décennies », explique Hendrik Malinowski, directeur des ventes et des opérations de Bugatti.

L’an dernier, par exemple, cinq Bugatti classiques ont battu des records lors des ventes organisées par les maisons Bonhams et Gooding & Company. Les cinq voitures les plus chères vendues aux enchères n’avaient encore jamais été fabriquées par un seul et même constructeur. Toutefois, seuls les modèles authentiques et certifiés seront acceptés par la communauté des collectionneurs automobiles. Ce fut le cas pour les modèles des époques Ettore Bugatti et Campogalliano et, au XXIe siècle, les modèles de Molsheim n’y dérogeront pas. C’est la raison pour laquelle Bugatti a mis en place un programme de certification de l’authenticité appelé « La Maison Pur Sang ».

Qu’est-ce qu’une voiture « Pur-Sang » ?

Mis en œuvre au siège de Bugatti à Molsheim, le programme « La Maison Pur Sang » vérifie l’authenticité des modèles de tout âge. Il offre également aux clients et aux collectionneurs une large gamme d’options de rénovation et de reconfiguration. L’expression « Pur Sang » fut utilisée par Ettore Bugatti, fondateur de l’entreprise, pour résumer les normes techniques, esthétiques et de performance de ses créations.

Le retour de la Veyron Grand Sport

Le premier projet réalisé par le programme est une version de la Veyron 16.4 Grand Sport, celle qui avait fait ses débuts en 2008 à Pebble Beach, aux Etats-Unis. Arborant une peinture métallisée argentée et un intérieur cuir cognac, cette voiture de démonstration, non-immatriculée, a été baptisée « Grand Sport 2.1. », parcourant le globe à la découverte de l’Amérique du Nord, de l’Europe et du Moyen-Orient.

Quatre mois de travail

En 2020, Bugatti en fait l’acquisition et la ramène à l’usine pour lancer son programme de restauration. À cette fin, elle a été entièrement mise à nu et restaurée pendant quatre mois pour lui rendre ses spécifications d’origine. À l’extérieur,  des éléments de carrosserie ont dû être repeints. À l’intérieur, l’habitacle a été totalement rénové, les garnitures en cuir renouvelées et les pièces en cuir et en aluminium rafraîchies. Une nouvelle console centrale a également été montée pour correspondre à la version 1.0, la configuration d’origine de la voiture. Son authenticité est confirmée par la vérification du numéro d’identification du véhicule (code VIN), mais aussi des numéros d’identification apposés sur les principaux composants.

A lire  aussi :

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *