Formule 1 - Andreas Seidl débarque chez Sauber après le départ de Frédéric Vasseur - Automag.fr

Formule 1 – Andreas Seidl débarque chez Sauber après le départ de Frédéric Vasseur

Le jeu de chaises musicales se poursuit. L’Allemand Andreas Seidl quitte McLaren et deviendra en janvier PDG de Sauber, qui roule actuellement sous le nom d’Alfa Romeo en Formule 1 mais qui sera associée en 2026 au constructeur Audi, a annoncé la structure suisse mardi. Seidl, qui remplace le Français Frédéric Vasseur nommé mardi à la tête de Ferrari, ne dirigera pas l’équipe de F1 Alfa Romeo et un nouveau « team principal » sera nommé prochainement, a précisé Sauber.

A sa place, McLaren a promu l’Italien Andrea Stella, qui occupait jusqu’ici le poste de directeur exécutif pour la course et qui avait fait ses armes comme ingénieur chez Ferrari. Andreas Seidl, 46 ans, dirigeait McLaren en F1 depuis 2019. Il avait débuté sa carrière en sport automobile pour BMW, où il a déjà pu travailler conjointement avec Sauber comme responsable des opérations piste (2006-2010). L’ingénieur allemand avait ensuite pris la tête de Porsche en Endurance, remportant trois fois de suite les 24 Heures du Mans en 2015, 2016 et 2017.

Saison 2023

Vasseur, nouveau patron de Ferrari

IL Y A 5 HEURES

« C’est formidable de rejoindre le groupe Sauber à partir de janvier : c’est une équipe avec une riche histoire en Formule 1 et une organisation que je connais très bien pour avoir travaillé et vécu à Hinwil (en Suisse, NDLR) pendant quatre ans« , a déclaré Seidl. « Il reprend une entreprise sur une trajectoire ascendante et il partage notre engagement à maintenir la croissance de notre organisation« , a ajouté de son côté Finn Rausing, président du conseil d’administration de Sauber Holding AG.

Sauber, actuellement motorisé par Ferrari et qui a pour sponsor titre Alfa Romeo depuis 2019, a signé en 2022 son meilleur résultat en dix saisons, finissant 6e équipe sur dix. Seidl aura pour mission de préparer l’avenir de la firme suisse, qui a signé un futur partenariat prometteur avec le motoriste Audi dès 2026. Cette année-là marquera l’arrivée de nouveaux moteurs hybrides, avec une part de l’électrique plus importante.

« Faire monter un jeune en F1 coûte entre 7,5 et 9 millions d’euros »

Avec McLaren, Seidl a obtenu son meilleur résultat en 2020, finissant 3e écurie mondiale. Quatrième en 2021, McLaren a ensuite chuté à la cinquième place, perdant son duel avec la française Alpine. Pour l’écurie britannique, son départ est un coup dur. Andrea Stella, présent chez McLaren depuis 2015, aura la lourde tâche de le faire oublier, et de permettre à l’équipe basée à Woking d’enrayer cette dégringolade au classement.

Saison 2023

Cheval rampant… Horner refuse de diriger Ferrari et Mercedes éconduit Binotto

08/12/2022 À 10:17

Saison 2023

Maloney nommé pilote réserve chez Red Bull et AlphaTauri

07/12/2022 À 20:24

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *