Quel break compact choisir ?

Quel break compact choisir ?

La Skoda Octavia Combi – dès 23 740 € en Active

La place à bord est toujours généreuse à bord de la Skoda Octavia Combi© Skoda

La quatrième génération du best-seller Škoda ne déçoit pas. Derrière un enrobage plus raffiné qu’avant, notamment dans l’aménagement de la planche de bord, le break tchèque de 4,69 m de long propose toujours un habitacle et un coffre très spacieux, aptes à satisfaire les plus exigeants. Le coffre revendique un volume mesuré de 450 dm³ sous tablette, et encore de 390 dm3 quand on relève le plancher. Les aspects pratiques chers à la marque sont au rendez-vous (mini-parapluie dans la contre-porte avant gauche, gratte-vitres…), parfois contre supplément. En revanche, à jouer la surenchère tactile, toutes les commandes intérieures ne sont pas ergonomiques, alors que la trop grande souplesse des suspensions nuit au dynamisme de la conduite. Le confort de roulement est par conte bien au rendez-vous, surtout en évitant les jantes de 18 pouces qui imposent quelques trépidations. Rien de grave, toutefois, d’autant que le prix reste compétitif – dès 31 580 € avec le sobre et alerte diesel TDI 150 DSG7.

Avantages de la Skoda Octavia Combi

  • Un espace à bord conséquent
  • Le rapport prix/prestation

Inconvénients de la Skoda Octavia Combi

  • Le châssis peu dynamique
  • L’ergonomie compliquée avec les commandes tactiles

La Peugeot 508 SW – dès 35 150 € en Active

La Peugeot 508 SW garde un style élancé mais laisse bien plus de place à l'arrière que la berline.
La Peugeot 508 SW garde un style élancé mais laisse bien plus de place à l’arrière que la berline.© Peugeot

Avec son pavillon aussi élancé que bas perché (1,42 m) et ses portes sans encadrement, la 508 SW fait partie de ces breaks pour qui la forme prime sur la fonction. Mais la Lionne ne se complaît pas dans l’apparat, prenant soin de mieux accueillir les occupants de la banquette arrière que sa déclinaison berline. Ainsi, pas besoin de se baisser pour accéder derrière. Côté coffre, les 350 dm³ relevés sous le cache-bagages suffisent pour embarquer le barda d’une famille. Pour le reste, ce break propose, à peu de choses près, les mêmes prestations routières convenables que la 5-portes, sachant que le train arrière est plus ferme pour mieux supporter la charge. Le dosage entre stabilité et agilité reste toutefois juste et l’on prend plaisir à emmener ce break sur route, notamment grâce au petit volant qui commande une direction suffisamment communicative. De fait, le diesel 2.0 BlueHDi 160 EAT8, dès 41 950 €, lui va comme un gant, offrant une allonge confortable et une sobriété de bon aloi.

Avantages de la Peugeot 508 SW

  • Un look affirmé
  • Plus de place que dans la berline

Inconvénients de la Peugeot 508 SW

  • Des tarifs plutôt salés

La Renault Mégane Estate – dès 23 500 € en Life

La Renault Mégane Estate joue sur sa modularité et son confort honorable pour séduire.
La Renault Mégane Estate joue sur sa modularité et son confort honorable pour séduire.© Renault

Lancée début 2016 en break, la Mégane vient tout juste de recevoir son restylage de mi-carrière. Au menu, quelques retouches de carrosserie et, à bord, un système multimédia modernisé, avec l’écran 9,3 pouces repris de la Clio. Un petit effort a également été fait sur la qualité de fabrication, histoire de rester dans le coup encore quelques années. Cela ne change pas les fondamentaux de ce break, qui n’est pas le plus logeable de la catégorie mais qui propose tout de même un coffre de 380 dm3. La Renault est également dotée d’astuces pratiques au chapitre de la modularité, comme un plancher relevable et un dossier de siège avant droit rabattable, pour glisser des objets mesurant jusqu’à 2,70 m. Si la Renault n’est pas la plus amusante à conduire, elle propose une belle douceur d’utilisation, assortie d’un rapport prix-équipement compétitif. Le 1.3 TCe 115 essence suffit (dès 23 500 €), tandis que le diesel Blue dCi 115 (dès 28 900 €) convainc par sa sobriété (5,4 l en moyenne).

Avantages de la Renault Mégane Estate

  • La douceur au volant
  • Une modularité appréciable

Inconvénients de la Renault Mégane Estate

  • La commande de boîte lente
  • Une direction assez artificielle

La Fiat Tipo SW – dès 16 790 €

Cette Fiat Tipo SW est avant tout un outil serviable, qui ne fait pas de chichis à l'usage.
Cette Fiat Tipo SW est avant tout un outil serviable, qui ne fait pas de chichis à l’usage.© Fiat

Cette Fiat se veut un outil serviable et accueillant. Comme en témoigne le volume du coffre, offrant de 350 à 420 dm3 mesurés sous le cache-bagages, selon la position du plancher relevable. Mais la modularité n’est pas la plus impressionnante de la catégorie et il manque quelques raffinements à cette Tipo pour en offrir autant que ses concurrentes directe. La Tipo SW va à l’essentiel, en offrant un espace intérieur généreux et, surtout, des tarifs très raisonnables : dès 22 290 € pour le 1.4 T-Jet 120 essence, alerte et bien dimensionné pour l’Italienne. Et tant pis si cette Fiat n’envoûte ni par ses qualités routières, ni par sa finition en retrait. Idem pour le confort de roulement assez sommaire, qui ne peut cacher une conception ancienne. On s’en accommode toutefois au vu du prix, car ce break est suffisamment bien insonorisé pour que les trajets autoroutiers s’effectuent sans fatigue excessive.

Avantages de la Fiat Tipo SW

  • Un prix plancher
  • Un espace généreux

Inconvénients de la Fiat Tipo SW

  • Une finition basique
  • Une filtration de la suspension perfectible

La Toyota Corolla Touring Sports – dès 29 250 € en Active

Le break Toyota Corolla Touring Sport conserve le style belliqueux de la berline.
Le break Toyota Corolla Touring Sport conserve le style belliqueux de la berline.© Toyota

Les breaks hybrides rechargeables commencent à se généraliser chez les constructeurs généralistes (Mégane, 508 et Octavia peuvent l’être). Chez les hybrides simples (non rechargeables), la Corolla Touring Sports mérite l’attention. La nippone propose un habitacle soigné, agréable à vivre et très spacieux pour les occupants. En revanche, malgré le gabarit déjà conséquent (4,65 m), la contenance du coffre paraît plutôt ordinaire (320 dm3 dans la version 184 ch, dès 33 050 €), à cause de la présence de composants du système hybride qui obligent la batterie 12V à migrer sous le plancher de coffre. En échange, la sobriété est au rendez-vous, cette Corolla se contentant de 5,9 l en moyenne, même si les 7,8 l relevés sur l’autoroute ne séduiront pas les grands rouleurs. Agréable en roulage calme, elle affiche de solides performances en variante 184 ch, même si cela ne suffit pas à en faire une sportive, le châssis se voulant plus rassurant que dynamique.

Atouts de la Toyota Corolla Touring Sport

  • Des consommations contenues en ville et sur route
  • Une présentation soignée

Inconvénients de la Toyota Corolla Touring Sport

  • La consommation sur autoroute
  • Un coffre un peu restreint en version 184 ch



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *