la sportivité espagnole face à la sportivité anglaise

la sportivité espagnole face à la sportivité anglaise

Parfois trop de choix tue le choix ! On appelle ça le paradoxe de l’abondance. Et c’est souvent valable en automobile, de surcroit chez les SUV : le marché est si vaste que l’on ne sait plus lequel choisir ! C’est justement face à cette réflexion que deux constructeurs ont développé des modèles un peu particuliers. Objectif commun : ils ne se destinent pas à plaire au plus grand nombre, mais à combler pleinement une certaine clientèle.

Le premier c’est Jaguar avec le E-Pace. Un vrai compétiteur. Le seul SUV premium et sportif d’origine Anglaise. Et ça on va le voir, ça change tout. Le second est un outsider. Lui aussi tout fraichement lancé sur le marché. Son blason : Cupra. Lui, vise à se démarquer par sa puissance exclusive chez les généralistes : 300 ch, tout comme notre E-Pace P300.

Deux modèles à hautes performances, qui ne boxent pas dans la même catégorie mais qui se rejoignent par leur esprit décalé. Alors quelle sera l’issue de cette confrontation ? Quel modèle de niche choisir ? Lequel ressemble le moins au SUV de monsieur tout le monde ? Direction les Alpes et la région de Chamonix, pour un duel au sommet.

Si vous ne le saviez pas encore, Cupra est désormais une marque à part entière. Plus de logo Seat, mais pour le moment le seul modèle du catalogue est toujours issu de la gamme du constructeur ibérique. L’objectif est de monter en gamme avec un blason valorisant qui soit à la hauteur des prestations annoncées : Cupra ne prétend pas être une marque premium, mais une généraliste à caractère sportif, généreuse en équipements et avec du look !

Et le look justement, le Jaguar n’en manque pas ! Le E-Pace dispose certainement du plus prestigieux blason du segment. C’est certainement aussi le SUV compact le plus séduisant. Et on le sait le style est souvent l’argument d’achat numéro un. Enfin, Jaguar est pour sa part une vraie marque premium, et pas des moindre. Le E-Pace a en effet tout pour lui : mécanique, physique et sex-appeal. Difficile de lutter dans ces conditions, semble-t-il.

Lequel glisse le mieux ?

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui est qu’ils disposent tous les deux d’un quatre cylindres 2.0 litres de 300 ch et de 4 roues motrices. Nous avons le circuit de glace de Flaine à disposition. L’un des plus beaux des Alpes. Ce qui va nous permettre de caricaturer le comportement naturel des deux véhicules. Alors, quel est le plus joueur ?

Sur le papier : deux 4×4 mais deux transmissions intégrales différentes, pour un même terrain hostile ! En pratique, en cas de perte de motricité le système Haldex du Cupra se contente d’envoyer de la puissance aux roues arrière. Tandis que chez Jaguar, la transmission répartit cette puissance entre les quatre roues. C’est plus efficace et ça rend le E-Pace plus joueur.

Du moins dans certaines situations, car malheureusement face à l’Ateca, celui-ci accuse un embonpoint de près de 300 kg (1.615 kg / 1.894 kg), ce qui se répercute sur son comportement : moins de motricité sur l’avant, une tendance à tirer tout droit en courbe. Bref, il se révèle moins intuitif à contrôler.

Lequel est le plus sexy ?

Nous vous l’indiquions plus haut : l’un des principaux critères d’achat d’un SUV est le look. En l’occurrence aujourd’hui, les gabarits sont similaires, mais les silhouettes totalement opposées. Elégante et fluide, l’allure de l’E-Pace contraste nettement avec celle de l’Ateca, bien plus classique et cubique. Malgré son regard audacieux et ses 4 sorties d’échappement, difficile pour le Cupra de rivaliser face au Jaguar, assurément l’un des plus beaux SUV du marché.

A bord aussi, on observe deux ambiances. Et pour le coup, il n’y a pas photo. Même si certains matériaux ne sont pas dignes d’une Jaguar, l’avantage revient clairement au E-Pace pour son style, l’agencement du tableau de bord et ses finitions. Cupra s’est en effet contenté d’habiller un mobilier basique et assez austère à la base. C’est donc moins flatteur. Côté équipements par contre, les deux font jeu quasi égal. Surprenant : s’il présente beaucoup moins bien, l’Ateca est même un peu plus moderne par certains aspects (bloc d’instrumentation par exemple). Qui l’eût cru !

Le look c’est bien, mais on en viendrait presque à oublier les aspects pratiques. L’une des motivations d’achat d’un SUV est le volume, le côté familial. Et là, on ne donne pas cher du Jaguar en termes d’habitabilité avec sa silhouette de Coupé ! Et pourtant, skis et snow embarqués, le E-Pace offre plus de place en soute (coffre : 400 litres / 577 litres). L’Ateca se rattrape en revanche aux places arrière par une meilleure habitabilité.

Lequel a le plus de caractère ?

Sur la route aussi, les équipements aussi font souvent la différence entre un modèle généraliste et un premium. Pour le coup, ce n’est pas le cas. L’Ateca embarque une boîte à double embrayage avec palettes au volant, et une suspension pilotée offrant plusieurs modes de conduite. La position de conduite est idéale et le moteur chante bien. Cupra mérite son nom, contraction de Cup et Racing.

Côté E-Pace, c’est assez étonnant : on ne se croirait pas dans un SUV ! Le mobilier bien enveloppant et la console centrale imposante font penser à l’habitacle d’un coupé de sport. Premier constat : l’esprit Jaguar est bien là !

Outre l’ambiance, le plus intéressant concerne les sensations. Et c’est d’autant plus valable lorsque l’on sort du E-Pace : l’Ateca apparait beaucoup plus agile et vigoureux ! On est également installé plus bas. On a presque l’impression d’être à bord d’une berline. Même chez les références, c’est rare de trouver un tel agrément. Mais la principale force du Cupra est son tempérament. Les 300 ch sont bien là, et en plus, les performances aussi ! Avec un chrono de 5,2 s au 0 à 100, il colle près d’une seconde et demi au Jaguar (5,2s / 6,5 s) !

Evidemment, tout cela est permis grâce au poids relativement contenu de l’Ateca. Un poids qui profite aux performances, mais aussi au confort ce qui peut paraitre moins évident. Les suspensions restent ainsi assez souples. Le châssis n’a pas besoin d’être radical pour contenir les mouvements de caisse. Bref, il ne renonce pas au confort. Le compromis parfait.

 
Fiche technique
Modèle Cupra Ateca Jaguar E-Pace P300
Moteur 4 cylindres 2.0 litres turbo 4 cylindres 2.0 litres turbo
Puissance 300 ch 300 ch
Couple 400 Nm 400 Nm
Boite de vitesses DSG7 BVA8
Poids à vide 1.615 kg 1.894 kg
0 à 100 km/h 5,2 s 6,5 s
Longueur 4,38 m 4,39 m
Coffre 400 litres 577 litres
Consommation Mixte 7,4 l/100 km 8,5 l/100 km
Taux de CO2 155 g/km 194 g/km
Malus 2.300 euros 10.500 euros

Côté E-Pace c’est l’inverse, on se croirait au volant d’un SUV de plus gros gabarit. La faute revient également au poids : presque 1,9 tonne. Pour contenir les mouvements de caisse, la suspension se montre donc un peu ferme. Bon point : le bon filtrage sauve la mise. Mauvais point : malheureusement dès que la voiture tourne un peu c’est la déception. On est loin de l’agilité du Cupra !

On aimerait aussi un peu plus de caractère moteur ! Il faut dire que le E-Pace n’est pas vraiment aidé par sa boite automatique à 8 rapports un peu lente. Du sport sans trop en faire. Des efforts mais en douceur. Ça manque un peu de panache. Voilà comment on pourrait résumer ce E-Pace. Un peu frustrant. Un SUV finalement bourré de contradictions, et néanmoins si attachant !

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *