La nouvelle Citroën C4 face à la concurrence des Ford Focus, Peugeot 308, Seat Leon et Skoda Scala

La nouvelle Citroën C4 face à la concurrence des Ford Focus, Peugeot 308, Seat Leon et Skoda Scala

Elle avait quitté le catalogue pendant deux ans, la C4 a fait son grand retour l’année dernière. Autant le style du modèle précédent était conservateur, autant la nouvelle fait preuve de beaucoup d’originalité. Trop peut-être ? A vous de vous faire votre propre idée car les goûts et les couleurs… Mais au-delà de son style, qu’a-t-elle à offrir face à la concurrence ?

Citroën C4

La nouvelle Citroën C4© Citroën

Cette Citroën a choisi le camp du bien-être à bord. Confortable, habitable, elle est idéale pour faire de longs trajets en famille. Mais histoire de ne pas uniquement plaire aux fidèles de la marque, elle peut aussi compter sur des tarifs bien placés et se décline en version électrique. Sûre, ce n’est pas néanmoins la plus agréable à mener sur la route, la faute à son train avant à l’efficacité et à la motricité moyennes et à son arrière qui ne bouge pas. Bref, cette compacte n’aime pas être chahutée.

Ses points forts

  • Confortable
  • Bonne habitabilité
  • Tarifs bien placés
  • Large choix de moteurs

Ses points faibles

  • Personnalité marquée mais clivante
  • Châssis un peu pataud
  • Intérieur moins original que la ligne

Ford Focus

Ford Focus
Ford Focus© Ford

Si le confort a été placé en haut du cahier des charges de la C4, ce n’est pas le cas pour la Focus. Sans verser dans la torture, la compacte Ford s’avère ferme sur la bosse pour, en contrepartie, privilégier le dynamisme. Aux côtés de la 308 (au compromis plus séduisant), la Focus figure sans conteste parmi les plus sympas à conduire de la catégorie, d’autant que ses moteurs, essence comme diesel, sont assez convaincants. Côté habitacle, la Focus souffle le chaud, avec une belle habitabilité et un coffre généreux, et le froid, avec une présentation manquant d’originalité et de soin (ergonomie, finition).

Ses points forts

  • Conduite très plaisante
  • Habitacle et coffre généreux
  • Proposition break et même baroudeuse Active

Ses points faibles

  • Présentation sans fard
  • Amortissement ferme

Peugeot 308

Peugeot 308
Peugeot 308© Christophe Congrega

Ce n’est plus un secret : au catalogue du Lion depuis plus de sept ans, la 308 va être remplacée dans quelques mois. Mais, à bien des égards, cette compacte n’a pas pris une ride, bien au contraire. Reposant sur la plate-forme EMP2 à laquelle la Citroën C4 n’a pas eu droit, la 308 propose un plaisir de conduire nettement supérieur sans prendre de leçon côté confort – à condition de ne pas la chausser de grandes jantes. Faute d’être très spacieux, son habitacle original et moderne séduit, même si l’écran multimédia date. Reste à composer avec une gamme de moteurs réduite et l’inévitable décote d’un modèle en fin de vie.

Ses points forts

  • Plaisir de conduite
  • Présentation originale
  • Prix négociable…

Ses points faibles

  • Modèle en fin de carrière
  • Système multimédia dépassé

Seat Leon

Seat Leon
Seat Leon© Seat

A l’atypisme de la C4, la compacte espagnole oppose la carte de la séduction avec une robe que l’on pourrait croire signée Alfa Romeo. De quoi dissimuler des gènes communs à la VW Golf avec laquelle cette Leon partage un poste de conduite très tactile… pas facile à appréhender. Plus dynamique à mener que la C4 sans négliger le confort, notamment grâce à un amortissement piloté efficace (en option), la Leon soigne, comme la française, le bien-être de ses hôtes, y compris à l’arrière, grâce à un empattement généreux. Enfin, l’espagnole se décline dans une gamme de moteurs riche (dont une version hybride rechargeable) et également en break.

Ses points forts

  • Compromis conduite-confort plaisant
  • Habitacle spacieux
  • Tarifs attrayants

Ses points faibles

  • Ergonomie difficile à appréhender
  • Sellerie ferme

Skoda Scala

Skoda Scala
Skoda Scala© Frank Camuzat

Certes, la Skoda Scala ne remportera pas de prix pour l’originalité de son design. Classique, elle l’est aussi côté planche de bord (tant mieux pour l’ergonomie), dont la qualité de fabrication n’est pas irréprochable. Ceci dit, cette tchèque est pétrie de qualités. La première, c’est d’être hyper-accueillante. La seconde, c’est son confort de roulement, qui n’a rien à envier à celui de la C4 grâce à un train arrière doté de silentblocs hydrauliques tandis que son comportement routier s’avère rassurant et ses mécaniques sobres. Enfin, ses tarifs sont serrés même si trop d’équipements sont en option.

Ses points forts

  • Habitabilité
  • Confort
  • Moteurs sobres
  • Prix serrés

Ses points faibles

  • Trop d’options
  • Conduite pataude
  • Design sage
  • Finition moyenne



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *