Après le dieselgate Carlos Tavares s'inquiète d'un… wattergate

septembre 13, 2017   ·   0 Comments


C’est une ambiance électrique qui règne au Salon de l’automobile à Francfort. Dans tous les sens du terme. La Chine, avec son annonce d’un carburant fossile qui n’aurait plus droit de cité pour les véhicules en circulation sur son réseau, est un électrochoc, tandis que les dégâts du dieselgate imposent à l’automobile de se choisir un autre courant. Les batteries seraient donc l’avenir. Mais il ne leur faudrait pas déjà leur accorder toutes les vertus. Le patron du groupe PSA, Carlos Tavares, prévient qu’il faut tirer les leçons des erreurs commises.
Lire la suite sur Caradisiac

By


Les commentaires des lecteurs (0)