Comment réaliser le diagnostic de votre auto ? - Automag.fr

Comment réaliser le diagnostic de votre auto ?

L’un des voyants de votre voiture s’est allumé sur le tableau de bord ? Vous avez détecté un bruit anormal et vous vous interrogez sur son origine ? Il est alors essentiel de faire réaliser un diagnostic automobile par un professionnel pour pouvoir rouler en toute sécurité. Comment se déroule le diagnostic de votre auto ? Réponse.

Les différentes étapes d’un diagnostic auto

Lorsque vous emmenez votre auto au garage pour faire réparer une panne ou un dysfonctionnement quelconque, le diagnostic réalisé par le professionnel se compose de 5 étapes : l’analyse des symptômes de votre voiture, l’identification de la source du problème, la recherche de la solution, la réparation et la vérification (afin de s’assurer que la réparation effectuée a bien résolu le problème).

Concrètement, le mécanicien peut être amené à réaliser différents types de diagnostic. Dans un premier temps, il réalise généralement un diagnostic automatique du véhicule à l’aide d’une valise de diagnostic, connectée à la prise OBD (« On Board Diagnostics » que l’on peut traduire en français par « Diagnostic embarqué à bord ») de votre voiture. Cette étape permet d’interroger le système électronique de votre voiture et d’obtenir un diagnostic sur l’état actuel de votre auto. En cas de problème, un code d’erreur apparaît renseignant souvent le mécanicien sur l’origine du dysfonctionnement.

En complément de ce diagnostic automatique, le mécanicien peut réaliser un diagnostic manuel des différents éléments de votre auto. Cette étape est souvent longue car elle nécessite un travail de recherche particulièrement minutieux. Ce diagnostic est généralement nécessaire lorsque la recherche du problème via la valise de diagnostic n’a pas permis d’identifier la cause du problème.

Si votre auto a besoin à la fois d’un diagnostic automatique et d’un diagnostic manuel, on parle souvent de « diagnostic intégral ». Dans ce cas, de nombreux éléments de votre véhicule sont alors vérifiés comme par exemple les pneumatiques, les amortisseurs, les différents filtres, les résistances mais aussi les éléments de la direction et de la suspension, le système de freinage, etc.

Réaliser le diagnostic de son auto soi-même : est-ce une bonne idée ?

Il faut savoir que vous avez la possibilité de réaliser un diagnostic automatique de votre auto vous-même, en branchant une valise de diagnostic directement à la prise OBD de votre voiture. Vous aurez ainsi accès aux différents codes d’erreur communs à l’ensemble des constructeurs, ainsi qu’à un certain nombre de données en temps réel comme par exemple le régime moteur, le débit d’air, le statut du système d’injection ou encore la température du liquide de refroidissement… Cependant, en cas de dysfonctionnement et/ou de panne, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel de l’automobile afin de s’assurer que l’origine du problème est correctement identifiée et réparée et pouvoir ainsi rouler en toute sécurité sur la route.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *