Le contrôle technique moto suspendu par Emmanuel Macron

Le contrôle technique moto suspendu par Emmanuel Macron

19 août 2021

Le ministère des Transports a annoncé la suspension de la législation européenne rendant obligatoire le nouveau contrôle technique moto suite à la demande d’Emmanuel Macron. Cette décision intervient un jour après l’annonce de son instauration. Pourquoi cette décision ? En quoi consiste le contrôle technique moto ? Réponses dans cet article !

Contrôle technique moto : « ce n’était pas le moment d’embêter les Français »

Le Ministère des transports a annoncé à l’AFP, que le contrôle technique pour les deux-roues est « suspendu jusqu’à nouvel ordre » à la suite d’une demande du Président de la République au lendemain de la publication du décret l’officialisant.

« Après avoir découvert cette mesure, le président de la République a décidé que ce n’était pas le moment d’embêter les Français », a expliqué un conseiller de l’exécutif. « Avec la crise sanitaire, le pass, on leur demande déjà beaucoup. On peut être pour la sécurité sans embêter les Français dans leur quotidien, a priori sans adhésion de leur part ».

L’annonce d’un contrôle technique pour les deux-roues avait suscité des manifestations dans toute la France. Des milliers de motards manifestaient en réclamant à l’État de déroger à cette directive européenne.

Le ministre des transports, Jean-Baptiste Djebbari, rencontrera donc à la rentrée les fédérations de motards pour échanger avec eux sur différents sujets les concernant.

Une décision qui devrait faire plaisir aux fédérations de motards qui avaient exprimé leur mécontentement peu avant le décret.

« On a la surprise de voir ce décret arriver en pleine période estivale. C’est scandaleux, c’est un vrai racket, on ne va pas lâcher l’affaire. Il y a une vraie méconnaissance du dossier par les pouvoirs publics français. L’accidentalité des motos est en baisse constante, ce n’est pas un problème de Sécurité routière. C’est un scandale financier arrivé par l’Europe et les groupes de contrôle technique…» (Jean-Marc Belotti, Fédération des Motards en Colère).

Cependant, du côté des associations de sécurité routière, c’est une véritable douche froide. Selon Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, il s’agit d’un choix électoraliste.

« Nous assistons au comportement d’un président multirécidiviste. Ce n’est pas la première fois qu’il balaie d’un revers de main les mesures de sécurité routière ».

En quoi consiste le contrôle technique moto ?

Le contrôle technique pour les deux-roues devait entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2023. Tout comme le contrôle technique voiture, il devait être effectué dans les 6 mois précédant l’expiration d’un délai de quatre ans à compter de la date de la première mise en circulation et ensuite renouvelé tous les deux ans et avant la revente du deux-roues.

Le contrôle technique devait porter sur les points de contrôles suivants :

  • le système de freinage,
  • l’éclairage,
  • la signalisation,
  • la pollution,
  • le niveau sonore,
  • l’usure des pneus,
  • le débridage.

Concernant l’intérêt d’un contrôle technique pour les motos, les chiffres se contredisent. Selon une étude du MAIDS, les facteurs liés au véhicule seraient responsables de 0,7 % des accidents de la route contre 8 % selon une étude Dekra.



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *