Téléphoner au volant peut désormais vous coûter le permis

Téléphoner au volant peut désormais vous coûter le permis

Depuis cette semaine, l’action d’utiliser son téléphone en conduisant peut faire l’objet d’une suspension du permis de conduire.

Le projet de loi datait de 2018 et depuis ce 22 mai 2020, la mesure a été officiellement instaurée en France. L’usage du téléphone au volant était auparavant puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de trois points sur le permis de conduire. Mais ces sanctions pourront désormais s’accompagner d’une mesure encore plus sévère : la suspension pure et simple du permis de conduire.

Cette suspension du permis, sous la forme d’une rétention immédiate du permis de conduire de 72 heures complétée par une suspension administrative pouvant aller jusqu’à six mois, ne pourra s’appliquer qu’en cas de cumul avec une autre infraction routière relevée par les forces de l’ordre.

Ligne blanche, oubli de clignotant…

Et attention, ces infractions routières pouvant entraîner la suspension du permis en cas de cumul avec l’usage du téléphone sont nombreuses : non respect de la priorité aux piétons, franchissement de ligne continue, oubli de clignotant, non respect des feux de signalisation ou d’un cédez le passage, excès de vitesse, non respect des distances de sécurité, mauvaise voie de circulation…avec un téléphone au volant, la moindre de ces infractions vous mettra à pied pendant une longue période.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *