CONFIG – Prenez-vous pour un Américain avec notre Ford Mustang Dark Horse ! - Automag.fr

CONFIG – Prenez-vous pour un Américain avec notre Ford Mustang Dark Horse !

La semaine n’a pas été simple à digérer, avec notamment l’annonce de l’arrivée de la première Dodge Charger 100 % électrique. Alors, pour purifier notre âme et réinjecter un peu de sans-plomb dans nos veines, on a décidé de configurer notre propre Ford Mustang !

On s’y attendait, pourtant on a toujours cette question qui nous brûle la langue : pourquoi diable Dodge a-t-il osé convertir sa Charger à l’électrique ? Question rhétorique, bien sûr que l’on sait pourquoi, inutile de ressortir le même couplet que d’habitude. Le pire dans tout ça, c’est que cette muscle-car branchée ne s’annonce pas si mal. On l’avoue, un peu honteusement, c’est vrai. Alors pour confesser ce péché et purifier notre âme noircie par les kW, nous avons trouvé le remède idéal : configurer une Ford Mustang. De quoi reprendre une bonne dose de sans-plomb et louer une nouvelle fois les vertus du saint V8.

Pour être honnête, on s’attendait à davantage de possibilités de personnalisation. On a choisi de s’orienter vers la plus puissante des deux versions actuellement disponibles en France, à savoir la Dark Horse. Ici, la Mustang embarque bien évidemment un V8 5.0 qui développe 453 chevaux, qui ne demande qu’à galoper à la moindre pression sur la pédale de droite. Quitte à prendre une muscle-car, autant la choisir avec une boîte manuelle. Ça tombe bien, la Mustang est disponible avec une boîte mécanique à 6 rapports, que nous nous sommes empressés de choisir.


Avec des bandes blanches, elle serait parfaite…

Une configuration simple et efficace

Pour l’extérieur, la personnalisation se limite malheureusement à la couleur de la carrosserie. On a choisi le Rouge Racing : déjà pour le nom qui colle à la philosophie du modèle, mais aussi parce qu’une Mustang rouge, c’est toujours sympa. On aurait aimé pouvoir ajouter des bandes blanches, en revanche. Dommage, si Ford passe par ici…


CONFIG – Prenez-vous pour un Américain avec notre Ford Mustang Dark Horse !

Si vous vous débrouillez bien, vous pouvez imprimer votre colonne vertébrale sur les dossiers des baquets Recaro. En plus, c’est gratuit…

Pareil pour l’intérieur, il n’y a presque rien à cocher si ce n’est l’ensemble de sièges baquets Recaro à 1.800 euros, recouverts d’une sellerie noire avec surpiqures bleues. Une couleur que l’on retrouve d’ailleurs sur le pommeau du levier de vitesses. Enfin, on s’est fait plaisir en ajoutant la caméra full HD sur le rétroviseur intérieur, façon Dash Cam. Ça permettra au moins d’immortaliser les excès de vitesse pour se les remémorer une fois le permis évaporé.

OPTIONS TARIFS
Teinte Rouge Racing 550 euros
Sièges baquets Recaro 1.800 euros
Caméra de rétroviseur intérieur HD 362 euros

2.712 euros d’options : on aurait aimé dépenser plus d’argent, mais Ford n’en donne pas la possibilité

La maigre liste d’options disponibles présente au moins l’avantage de ne pas faire exploser la note. Facturée 71.300 euros, notre Mustang Dark Horse s’affiche à 74.012 euros une fois configurée (hors malus écologique de 60.000 euros). L’occasion de voir que Ford n’est pas traitre sur le montant des options, qui restent très abordables pour une voiture de cette trempe. 

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *