Cette Toyota Supra est revenue à la vie après 15 ans d’abandon au fond d’un jardin - Automag.fr

Cette Toyota Supra est revenue à la vie après 15 ans d’abandon au fond d’un jardin

Une Toyota Supra Turbo a été délaissée par son propriétaire par manque de moyens pour l’entretenir. Celle-ci est restée 15 ans sans bouger, au fond d’un grand jardin. Elle a reçu une rénovation extérieure et intérieure complète grâce à une équipe de detailing professionnelle.

Posséder une supercar est le rêve de beaucoup de passionnés à travers le globe. Mais quand les frais d’entretien deviennent beaucoup trop onéreux, cela devient vite un enfer pour le porte-monnaie. En ajoutant à cela l’arrivée d’un enfant dans la famille, et vous obtenez le cocktail parfait pour un changement radical de véhicule. C’est ce qui est arrivé au possesseur de cette Toyota Supra Turbo de 1995. 

Naissance du premier enfant : abandon total

Extérieurement, la pauvre japonaise est dans un état piteux. Les moisissures, feuilles d’arbres séchées et autres résidus de sève collée recouvrent cette Supra qui dort dehors depuis 15 ans. La peinture a partiellement perdu son vernis à cause des conditions météo au fil des années. Les optiques avant et arrière sont ternies par le soleil. 

Han possède cet exemplaire depuis 2001. Il faisait de son coupé japonais son véhicule de tous les jours. Sa Toyota Supra Turbo possède le fameux moteur 2JZ-GTE sous le capot, fort de 330 ch. Celui-ci est associé à une boîte automatique à 4 rapports.

D’après lui, le moteur et la boîte sont entièrement fonctionnels, malgré un stockage à l’extérieur. Mis à part les jantes et la dump valve sous le capot, elle est mécaniquement d’origine. Mais Han a prévu d’installer d’autres pièces mécaniques, qui se trouvent dans son garage.

Cet exemplaire a reçu une restauration complète de l’extérieur et de l’habitacle par des professionnels. Une mise à jour de la partie mécanique a été réalisée, afin de lui redonner son souffle d’antan. Le résultat final d’un travail titanesque de plusieurs semaines a permis de redonner le sourire à son propriétaire et sa femme, au moment d’aller la récupérer.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *