Une autonomie anormalement faible pour le Toyota bZ4x - Automag.fr

Une autonomie anormalement faible pour le Toyota bZ4x

Une autonomie anormalement faible pour le Toyota bZ4x


Tout le monde le sait, les chiffres officiels d’autonomie inscrits sur la fiche technique des voitures électriques, répondant à la norme WLTP, sont traditionnellement optimistes. S’il est possible de les atteindre et même de parfois les dépasser dans le cadre d’une utilisation strictement urbaine, l’autonomie réelle est généralement plus faible dans un parcours mixte avec de la route ou de l’autoroute. Lors de notre essai du Toyota bZ4x au Danemark, par exemple, nous n’avons mesuré que 360 kilomètres d’autonomie environ sur un parcours mixte (moyenne relevée de 19,6 kWh). Un chiffre très en dessous de l’autonomie officielle, comprise entre 411 et 513 km selon la version et la taille des roues.

Mais les journalistes danois de FDM, eux, ont trouvé une autonomie bien plus réduite que nous : 246 km seulement avec une version à deux roues motrices, donnée officiellement pour 513 km (soit 49% de l’autonomie annoncée). Et même 215 km avec une version à transmission intégrale, pourtant annoncée à 461 km d’après la fiche technique. Soit 47% seulement de l’autonomie annoncée ! Certes, il faisait froid au moment de cet essai avec une température de 4 degrés Celsius et probablement des pneus hiver plus énergivores. Mais cela ne suffit pas à expliquer un tel écart, sachant que d’autres modèles testés dans les mêmes conditions se sont bien mieux comportés : un Tesla Model Y Grande Autonomie parvenait à garder 70% de son autonomie WLTP et un Volkswagen ID.4 s’en sortait avec 67% de l’autonomie annoncée.

Toyota enquête

Les communicants danois de Toyota ont expliqué aux journalistes de FDM que cette situation était peut-être due à la réserve de sécurité de la batterie, avec une autonomie résiduelle encore importante même une fois que l’ordinateur de bord affichait « zéro km ». Mais ces explications ne suffisent pas à justifier des chiffres d’autonomie aussi faibles, sachant que le problème a également touché d’autres médias scandinaves ainsi que des clients. Le constructeur est en train d’enquêter sur le sujet pour comprendre d’où vient le problème.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *