quelles sont les aides du gouvernement ? - Automag.fr

quelles sont les aides du gouvernement ?


Pour bénéficier du maximum d’aides à l’achat pour une hybride rechargeable, il faut naviguer dans un système parfois complexe. On vous explique le tout !

L’objectif du 100 % électrique est clairement assumé par le gouvernement et par l’Europe, ces jours-ci. Pourtant, les autres motorisations ne sont pas (encore) laissées sur le côté. La preuve, l’hybride rechargeable peut bénéficier de plusieurs aides à l’achat. Histoire de faciliter la transition de ceux qui en ont l’usage, notamment pour les trajets du quotidien en mode électrique. On fait le tour des aides auxquelles vous pourriez avoir droit !

Le bonus écologique : pas que pour les électriques !

Le bonus écologique est généralement associé aux voitures électriques. Et pour cause : c’est là qu’il est le plus important, pouvant monter jusqu’à 6 000 €. Mais la plupart des hybrides rechargeables peuvent aussi y avoir droit. En effet, pour en bénéficier, les voitures hybrides rechargeables doivent avoir un taux d’émissions compris entre 21 et 50 g/km de CO2, et au moins 50 km d’autonomie en mode électrique. Le tout, selon le cycle WLTP, célèbre pour être très généreux avec les hybrides rechargeables. L’écrasante majorité peuvent donc prétendre à ce bonus.

Attention en revanche, le bonus écologique pour les hybrides rechargeables disparaîtra le 1er janvier 2023. Et pour en bénéficier, vous devrez être livrés avant cette date… Les délais de livraison étant particulièrement longs ces jours-ci, soyez bien attentifs à cette donnée lors de votre passage en concession.

Prime à la conversion : toujours d’actualité !

Lancée il y a quelques années déjà, la prime à la conversion fonctionne toujours, malgré les diverses annonces portant sur son arrêt. Et le passage à l’hybride rechargeable peut-être une belle affaire ! Si votre revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 13 489 € par part, vous pourrez bénéficier d’une prime à la conversion allant jusqu’à 5 000 €, en fonction de vos revenus et de votre kilométrage annuel et quotidien.

Si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 13 489 € par part, cette aide passe à 2 500 € maximum.

Cette aide est surtout intéressante si vous investissez dans une hybride rechargeable d’occasion. En effet, vous ne pourrez alors pas toucher le bonus écologique. Si vous optez pour une voiture neuve en revanche, vous pouvez cumuler les deux. Mais le montant cumulé est capé à 6 000 € pour un RFR de moins de 13 489 € pour une voiture achetée neuve moins de 50 000 €.

Les aides locales et la « surprime » : un coup de pouce à ne pas oublier !

Enfin, les politiques locales peuvent être une belle source d’aides à l’achat d’un hybride rechargeable. Par exemple, en Région Occitanie, vous pouvez toucher jusqu’à 2 000 € d’aide. Ces dispositifs sont mis en place dans de nombreuses régions, départements, ou communes. Surtout si vous vivez ou travaillez dans une Zone à faibles émissions (ZFE) : les pouvoirs publics tendent à être plus généreux dans ces cas

D’ailleurs, si vous habitez ou travaillez dans une ZFE, l’État peut vous accorder une « surprime ». Le gouvernement vous accordera alors un montant égal à celui de l’aide locale, dans la limite de 1 000 €.

Un exemple concret

Bref, vous le voyez, les aides sont multiples et parfois complexes. Faisons donc un exemple concret pour y voir un peu plus clair.

Imaginons que vous habitez Toulouse. Vous cherchez à acheter une Peugeot 308 hybride rechargeable. Voici le détail des aides :

  • Elle rentre dans les clous des aides principales : 27 g/km de CO2 et plus de 50 km d’autonomie WLTP en mode électrique.
  • Par chance, votre concessionnaire vous garanti une livraison avant la fin de l’année. Vous pouvez donc toucher le bonus écologique de 1 000 €.
  • Votre revenu fiscal de référence dépasse les 13 489 € par part, et vous mettez au rebut une vieille voiture diesel. Vous touchez donc 2 500 € supplémentaires.
  • Vous vivez en Région Occitanie, qui vous accorde une aide supplémentaire de 1 000 €
  • Cette aide est doublée par le gouvernement, car Toulouse est une ZFE : + 1 000 €

En tout, vous bénéficiez donc d’aides de 5 500 €. Pas autant que pour une voiture électrique donc, mais pas négligeable non plus. Vous l’aurez compris, ces aides dépendent de plusieurs facteurs et ne sont pas toujours faciles à dénicher. Prenez donc le temps d’en faire le tour avant de passer à l’acte !

À lire aussi :



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *