Il revient de vacances et retrouve sa voiture brûlée à la fourrière ! - Automag.fr

Il revient de vacances et retrouve sa voiture brûlée à la fourrière !

Alors qu’il ne voyait plus sa voiture garée à sa place à Biarritz, cet automobiliste l’a découverte incendiée par les autorités.

Même si vous aimez les surprises, nul doute que celle-ci n’aurait pas vraiment été de votre goût. Alors qu’il rentrait tranquillement de vacances, un homme a été victime de ce qu’il considère comme un « abus de pouvoir« . Il avait garé sa voiture dans une rue mais  durant son absence, la fourrière s’en était emparée et l’avait détruite. Comme vous vous en doutez, il ne décolère pas.

Sa voiture disparaît

Le propriétaire du véhicule s’appelle Emmanuel et, à son départ en vacances, il ne se doutait pas qu’il allait se retrouver sans voiture du jour au lendemain. Selon Sud-Ouest, les faits remontent à la mi-novembre, lorsqu’il s’est garée sur une place de stationnement gratuite. Le seul problème, c’est qu’il est revenu le 4 janvier et que son véhicule, un break Ford Focus, n’était plus là.

Quand il arrive à la fourrière, Emmanuel se dit qu’il va payer une amende et retrouver sa voiture dans le même état qu’il l’a laissée. Mais il n’en est rien. Il confie, dépité : « Je n’avais reçu aucun PV, aucun élément écrit. Je me suis rendu aussitôt à la police municipale et là, on m’a appris que mon véhicule était détruit. Je suis tombé de très haut. Elle n’était pas toute jeune, mais elle était très bien entretenue, à jour de son contrôle technique et je venais de changer les pneus ».

Destruction immédiate

Désormais, il se retrouve à pied pour réaliser son activité professionnelle. Il faut savoir que la gestion des fourrières est digitalisée depuis 2021 grâce au logiciel « SI Fourrières ». Si un policier demande l’enlèvement du véhicule, il entre l’immatriculation et sa localisation dans le logiciel et tout se fait ensuite automatiquement. Une lettre recommandée est envoyée au propriétaire, avant enlèvement et mise en fourrière. Le pire arrive quand le propriétaire ne se manifeste pas : la destruction est organisée. Et comme Emmanuel était en vacances, il n’a reçu aucun courrier.

Il regrette le manque de dialogue dans cette affaire : « Il m’est déjà arrivé de laisser ma voiture trop longtemps, il y a quelques années. J’avais reçu un coup de téléphone et ma voisine à qui je laisse toujours les clés l’avait déplacée. Il suffirait d’humaniser la manière de faire. Si j’avais reçu un SMS, plutôt qu’une lettre recommandée, j’aurais toujours mon break. Une lettre recommandée a été présentée à mon domicile le 23 novembre. Je n’étais pas là. La voiture a été déclarée en abandon deux semaines plus tard et envoyée en destruction le 22 décembre. C’est ainsi lorsque la valeur est estimée à moins de 756 euros. » Le seul problème, c’est que sa voiture est estimée à… 4000 euros selon lui !

À lire aussi :



Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *