30 ans d’un modèle mythique (en images)

30 ans d’un modèle mythique (en images)


Automobili Lamborghini célèbre en 2020 le 30e anniversaire de la Diablo, l’un des modèles sportifs les plus emblématiques de l’histoire de l’automobile.

L’histoire de la Diablo a commencé en 1985. Elle a été baptisée Projet 132, dans le but de remplacer la Countach au sommet de la gamme Lamborghini. Les lignes pures et agressives sont le résultat d’un projet de Marcello Gandini qui a été partiellement révisé par le centre de design de Chrysler, devenu entre-temps l’actionnaire majoritaire de la marque italienne.

La plus rapide de l’époque

Gagnant le cœur et l’appréciation des fans depuis le premier jour, la Diablo était officiellement la voiture de série la plus rapide au monde au moment de son lancement, capable d’une vitesse de pointe de 325 km/h. Son comportement dynamique est le résultat d’un travail de développement intense auquel a participé le champion de rallye Sandro Munari.

Une sportive pure et dure

La Diablo est équipée du classique V12 de 5,7 litres avec quatre arbres à cames en tête et quatre soupapes par cylindre. Elle est dotée d’une injection électronique multipoint capable de développer 485 CV et 580 Nm de couple, en position longitudinale arrière. Bien qu’elle soit luxueusement finie, avec un intérieur en cuir, climatisation, vitres électriques et sièges à réglage électrique, la Diablo reste une voiture dure et pure avec une traction sur les seules roues arrière : aucune aide électronique à la conduite ou direction assistée n’était disponible avant 1993 !

Quatre roues motrices

Cette année-là, Lamborghini a lancé la Diablo VT, la première Granturismo équipée de quatre roues motrices, qui a également apporté une série d’améliorations mécaniques et de changements stylistiques bientôt adoptés sur la version à deux roues motrices. La série spéciale SE30 a été présentée pour commémorer les 30 ans de la naissance de l’entreprise, avec une augmentation de la puissance à 523 CV.

La Diablo SV a fait ses débuts au Salon de l’automobile de Genève en 1995, disponible uniquement en version à deux roues motrices avec une puissance maximale de 510 CV, et avec un aileron arrière réglable. En décembre de la même année, le roadster Diablo VT a été mis sur le marché : La première Lamborghini 12 cylindres à toit ouvrant produite en série, aux lignes légèrement revues et proposée uniquement avec la transmission à quatre roues motrices.

Tracer la voie pour la Murciélago

En 1999, suite au rachat de Lamborghini par le groupe Audi, la Diablo SV « restyling » conçue par Luc Donckerwolke, le premier designer maison, a été dévoilée. Elle succédait aux roadsters VT et VT : ces trois modèles évoquaient des signes clairs de modernisation par leurs lignes et leur intérieur revus. D’un point de vue mécanique, le moteur, désormais de 529 CV et capable de fournir un couple de 605 Nm, a été équipé du système de levée variable des soupapes et, pour la première fois sur une Lamborghini, les freins ont été complétés par l’ABS.

La Diablo, également lancée en série spéciale ou pour la compétition avec des moteurs 6 litres, a été la voiture la plus produite de Lamborghini à ce jour avec 2903 unités. Elle est restée disponible jusqu’en 2001, date à laquelle elle a été remplacée par le modèle Murciélago.

Nombre d’unités produites

  • Diablo: 1990-1998, 873
  • Diablo VT: 1993-1998, 529
  • Diablo SE:1993-1994, 157
  • Diablo SV: 1995-1999, 346
  • Diablo VT Roadster: 1995-1998, 468
  • Diablo SVR: 1996, 34
  • Diablo GTR: 1999-2000, 32
  • Diablo 6.0: 2000-2001, 337
  • Diablo 6.0 SE: 2001, 44
  • Diablo GT: 1999-2000, 83

A lire aussi :

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *