Trois anniversaires chez Porsche en 2020

Trois anniversaires chez Porsche en 2020

10, 25 ou 60 ans ! En 2020, trois modèles iconiques de Porsche célèbrent leur anniversaire !

La 911 Turbo type 993

La première 911 de série avec moteur biturbo a fait ses débuts il y a 25 ans

Il y a 25 ans, elle a fait la une des journaux et, aujourd’hui encore, elle reste une icône : la 911 Turbo type 993 a été l’ultime version Turbo de l’ère des moteurs refroidis par air. Le nouveau modèle haut de gamme de la génération 993 a été présenté en première mondiale au Salon international de l’automobile de Genève en 1995.

Il présentait de nombreuses innovations techniques. Le moteur était basé sur le bloc 3,6 litres refroidi par air de la 911 Carrera et comportait, pour la toute première fois, deux turbocompresseurs. Chacun de ces deux petits turbo-compresseurs avaient été disposé à proximité du trio de cylindres correspondant. Ainsi, cela permettait une réaction plus rapide à tout mouvement de la pédale d’accélérateur par rapport au modèle précédent qui ne comportait qu’un seul turbocompresseur.

Ce bloc à haute performance a été le premier à franchir la barre des 400 ch, puisqu’il développait 408 ch à 5 750 tr/min. La nouvelle 911 Turbo accélérait de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et sa vitesse maximale était de 293 km/h. Entre 1995 et 1998, Porsche a vendu 6 001 unités de la 911 Turbo type 993, et 336 exemplaires de la 911 Turbo S. Un certain nombre de ces voitures de sport ont été ajoutées aux collections privées, car la génération 993 est considérée par les amateurs de Porsche comme particulièrement élégante.

La 918 Spyder

La 918 Spyder fête les 10 ans de sa première mondiale

Elle a fait sensation lors du Salon de Genève 2010 : avec la 918 Spyder, Porsche a présenté le concept de la première supersportive hybride au monde

. Il s’agissait d’un concept avec des émissions de CO2 de 70 grammes par kilomètre et une consommation de 3 litres aux 100 kilomètres, mais des performances dignes d’une supersportive puisque le prototype de la 918 Spyder accélérait de 0 à 100 km/h en un peu moins de 3,2 secondes et pouvait atteindre une vitesse de pointe de plus de 320 km/h.

En septembre 2013 – avant même la livraison de la première 918 Spyder – la voiture de sport a battu un record : la biplace de 887 ch. (652 kW) a été le premier véhicule de série à parcourir les 20,6 kilomètres du Nürburgring-Nordschleife en moins de 7 minutes.

La supersportive hybride a battu le précédent record de 14 secondes et a franchi la ligne d’arrivée au bout de 6 minutes et 57 secondes exactement. Un an auparavant, un prototype proche de la production avait effectué un tour en 7 minutes et 14 secondes, un résultat sensationnel à l’époque.

Un an seulement après son lancement sur le marché, tous les exemplaires de la supersportive, strictement limitée à 918 unités, étaient vendus. La 918 Spyder accélérait de 0 à 100 km/h en 2,6 secondes, et pouvait atteindre une vitesse maximale de 345 km/h et consommait 3,1 l/100 km selon la norme NEDC.

Le 718 RS 60 Spyder

Le 718 RS 60 Spyder fête son 60ème anniversaire 

En 1960, Porsche a lancé une voiture de sport qui, dès sa première saison, a per-mis de remporter de nombreuses victoires en course automobile, autant en endurance que dans des courses de côte : le 718 RS 60 Spyder.

Par rapport à son prédécesseur, le 718 RSK, le nouveau modèle a bénéficié de plusieurs changements suite aux nouvelles réglementations de la FIA, qui a fait notamment passer la cylindrée maximale de 1 500 à 1 600 cm³ pour la saison de course de 1960.

Le moteur du 718 RS 60 Spyder est ainsi passé d’un quatre cylindres avec arbre à cames d’une cylindrée de 1 498cm³ à 1 587 cm³, permettant une puissance de 160 ch. Conformément aux nouvelles réglementations de la FIA, le 718 RS 60 Spyder devait être doté d’un pare-brise nettement plus haut et d’un cockpit plus spacieux. La FIA a également exigé un toit amovible, bien qu’il ne soit pas nécessaire de l’installer pendant les courses, et un coffre de 65 x 40 x 20 centimètres.

Lors de la toute première course des 718 RS 60 Spyder – les 12 Heures de Sebring, le 26 mars 1960 – les équipages Olivier Gendebien/Hans Herrmann et Bob Holbert/Roy Schecter ont terminé aux deux premières places du classement. Les sportives de Zuffenhausen ont également remporté la victoire lors de la 44ème Targa Florio en 1960.

Une deuxième place lors de la course de 1 000 kilo-mètres au Nürburgring est venue compléter le palmarès. L’ensemble de ces victoires a donné naissance au surnom du 718 RS 60 Spyder : « Giant Killer », qui avait déjà été utilisé pour le 550 Spyder.

Au total, 16 exemplaires du 718 RS 60 Spyder ont été produits. En octobre 1960, 13 unités du 718 RS 61 Spyder ont été développées, successeur principalement utilisé par des écuries privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *