En quête d’assurance

mars 23, 2017   ·   0 Comments

assurance auto

La loi est formelle : tout conducteur doit être en mesure de présenter un titre de circulation du véhicule, un contrôle technique à jour ainsi qu’une attestation d’assurance lors d’un contrôle des forces de l’ordre.

017E00D705370012-photo-pratique-assurance-auto-et-responsabilite-civileEn effet, la loi impose qu’un véhicule en circulation soit assuré au minimum « au tiers », c’est à dire pour les dommages causés aux autres.

Mais cette obligation peut parfois tourner au parcours du combattant pour les conducteurs « malusés », c’est à dire ayant à leur actif un ou plusieurs accidents responsables, ou « résiliés » pour défaut de paiement par exemple. Les jeunes conducteurs font également partie des conducteurs ayant du mal à s’assurer à des tarifs modestes.

Les jeunes conducteurs, rappelons le, sont des jeunes titulaires du permis ou des personnes n’ayant pas été assurés à titre personnel au cours des 24 derniers mois. Cela peut être le cas de conducteurs ayant bénéficié d’un véhicule de société par exemple, dont l’assurance a été prise en charge au nom de la société. Impossible dès lors, même en ayant conduit pendant des années, de pouvoir justifier d’une assurance à son nom.

La société d’assurance Assurpeople, s’est faite spécialiste dans le domaine des conducteurs « malusés » ou « résiliés » mais également dans le domaine de l’assurance auto jeune conducteur.
Il suffit pour cela de se connecter à leur site ou de les appeler pour établir un devis et obtenir une assurance dans l’heure à un tarif raisonnable.

By


Les commentaires des lecteurs (0)